1792 : la tomate monte à Paris !

La tomate est arrivée en France dès le XVI° siècle, d’Amérique du Sud (en passant par Naples). Elle s’est d’abord cantonnée dans les régions méditerranéennes. Son aspect rouge satanique et son cousinage avec la mortelle belladone l’ont tenue éloignée des fourchettes durant deux siècles. Tomate farcie.Elle décorait simplement, ou servait pour des potions médicinales. Mais les Méridionaux commencèrent à se l’approprier, d’abord en la faisant cuire en sauce, puis en osant la croquer. Montant à Paris en 1792 pour défendre la révolution face aux Autrichiens, les Fédérés de Marseille emportèrent avec eux un chant, devenu la Marseillaise, et la tomate que le critique gastronomique, et cuisinier à ses heures, Grimod de la Reynière, eut l’idée de farcir ; en tout cas il prétend être l’inventeur de ce plat que nous propose Thierry Marx dans L’Histoire à la Carte.

Écouter l’émission :

Ingrédients pour quatre : Quatre grosses tomates (marmande ou cœur de bœuf),  500 g viande crue hachée (porc ou bœuf), 150 g d’oignons frais hachés, une botte de ciboulette, gros sel, poivre, une cuillère à soupe d’huile d’arachide ou d’olive.

Préparation : Couper un chapeau aux tomates, les évider, et les saler légèrement avec le gros sel pour qu’elles dégorgent un peu. Mélanger la chair de viande aux oignons finement ciselées et à la ciboulette, poivrer. Reposer le chapeau sur les tomates, y verser une goutte d’huile (graisser aussi le fond du plat), et mettre au four préchauffé à 145 degrés pour une cuisson d’environ 20 minutes (on peut vérifier la température en piquant avec un  couteau). Servir par exemple avec du riz.

Publié dans divers | Tagué , | Laisser un commentaire

Richard Galliano : « Je suis prêt pour le classique »

16 01 30 Richard Galliano 3C’est à la demande du prestigieux label Deutsche Grammophon que l’accordéoniste Richard Galliano a d’abord enregistré Bach (gros succès dans les bacs !), puis Vivaldi, et vient d’achever un disque sur Mozart à sortir très bientôt. Celui qui s’est fait connaitre dans le jazz possède à vrai dire une solide formation classique, depuis son enfance dans l’école de musique de son père.

16 01 30 Richard Galliano 1« J’ai attendu ma vie, après différentes expériences musicales, mais je suis prêt pour cet univers du classique » explique Galliano, qui sera dès mercredi soir à Nantes pour la Folle Journée, dont le thème est cette année la nature. C’est donc tout naturellement qu’il y jouera chaque soir jusqu’à dimanche Les Quatre Saisons de Vivaldi, mais aussi Les Quatre Saisons de Buenos Aires d’Astor Piazolla. Il est ici L’Invité Culture.

Ecouter l’émission :

16 01 30 Richard Galliano 2

Publié dans divers | Tagué , | Laisser un commentaire

Les JO D’Albertville, et la fondue…

La France a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver à trois reprises : 1924 Chamonix, 1968 Grenoble, et 1992 Albertville. Pour ce dernier rendez-vous, la gastronomie a rencontré le sport, avec un restaurant géant monté par les chefs étoilés d’Alsace au pied de la piste de descente, à Val d’Isère. Il faut dire que les parents de Jean-Claude Killy, co-président du comité d’organisation, étaient originaires de Sélestat, avant de venir s’installer en Savoie. Pour évoquer ces JO français, Thierry Marx, dans L’Histoire à la carte, a choisi un grand classique de la montagne : la fondue savoyarde.

Écouter l’émission :

Ingrédients pour 4 personnes : 500 g fromages (Beaufort, Comté et Emmental), un verre de vin blanc sec de Savoie, 250 g de viande de grison taillée finement, 1 k de pommes de terre BF15, 1 k de pain de campagne, 150 g de cornichons, et une feuille de laurier.

Préparation : Mettre le vin blanc (remplacer par de l’eau pour ceux qui ne veulent pas consommer d’alcool) dans le fond du caquelon posé sur un feu très doux. Incorporer le fromage au fur et à mesure. Pendant ce temps, découper le pain, le toaster, et préparer des croûtons. On aura fait cuire les pommes de terre en robe des champs (à l’eau avec la feuille de laurier), les éplucher et les servir chaudes dans l’assiette où la viande aura été déposée en fines tranches. Verser le fromage fondu par dessus à l’aide des croutons de pain.

Publié dans divers | Tagué , | Laisser un commentaire

Antonin Baudry : ancien diplomate amoureux de BD

abel-lanzac

Antonin Baudry @ Dargaud.com

Jeudi prochain, s’ouvrira à Angoulême le 43° Festival international de la BD. Rendez-vous incontournable des amateurs de bulles, des professionnels du neuvième art, et des créateurs dessinateurs ou scénaristes de tous poils, c’est la grand-messe de la bande dessinée. Des prix, des rencontres, des expositions, des dédicaces, des librairies, des projections, etc… Le président du jury est, cette année, l’ancien diplomate Antonin Baudry, scénariste de Quai d’Orsay (Dargaud) qui avait été désigné meilleur album 2013. Il est L’Invité Culture

Écouter l’émission ici :

Les prix à Angoulême seront remis le samedi 30 janvier. Au programme du festival, l’invité d’honneur est Katsuhiro Otomo, le premier Grand Prix japonais, couronné par ses pairs l’année dernière, qui a réalisé l’affiche 2016. À voir  aussi les expositions sur Morris, l’homme qui inventa Lucky Luke, sur Lastman ou sur Hugo Pratt. Enfin profitons en pour rappeler que le prix France Info de la bande dessinée d’actualité et de reportage récompense Luz et son livre Catharsis, aux éditions Futuropolis.

Publié dans divers | Tagué , , | Laisser un commentaire

La France à l’Eurovision, et la cuisine d’Alain Chapel

16 01 17 Eurovision 1977 et gateau de foiesEn 1977, Marie Myriam remportait le concours de l’Eurovision avec sa chanson L’Oiseau et l’enfant. Dernière victoire française dans cette grand messe du divertissement largement dominée depuis par les artistes anglo-saxons ou nordiques. Dans les années 70, côté fourneaux, on était en pleine « nouvelle cuisine », ou « cuisine légère ». Aux plats en sauce des aïeux, succédaient des recettes allégées et mettant le produit en valeur. Un des maîtres de cette époque, reconnu dans la profession mais un peu méconnu du grand public, s’appelait Alain Chapel. Dans L’Histoire à la Carte, Thierry Marx lui rend hommage avec une recette de gâteaux de foies blonds.

Écouter l’émission :

Ingrédients : 250 g de foies de volaille blonds (volaille de Bresse de préférence), 50 g de foie gras, 3 œufs, 2 jaunes d’œufs, un quart de litre de crème fraîche, sel et poivre.

Préparation : Passer les foies de volaille et le foie gras au mixeur, puis au tamis et ajouter les œufs, la crème, le sel et le poivre. Verser ce mélange dans des ramequins. Cuire au bain-marie au four à 140° pendant une bonne demi-heure. Servir avec un coulis d’écrevisses.

 

Publié dans divers | Tagué , | Laisser un commentaire

Dans le cerveau de Darwin !

portrait-Charles_Darwin_480x310La Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris accueille jusqu’à l’été prochain une exposition sur Darwin. Une de plus ? bkg_darwin_1330Oui et non. Bien sûr y sont présentés, une nouvelle fois, les travaux sur la théorie de l’évolution. Mais surtout, par des activités ludiques et interactives, le visiteur est invité à se mettre dans la tête du chercheur si décrié à son époque, dans sa pensée, en tenant compte précisément de l’environnement et de l’état des sciences en ce milieu du 19° siècle, lorsque le naturaliste publia De l’origine des espèces. Astrid Aron est la muséographe qui a préparé cette exposition. Elle est ici L’Invité Culture.

Écouter l’émission :

Exposition à voir à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris jusqu’au 31 juillet.

 

Publié dans divers | Tagué , | 1 commentaire

L’enfant sur la marche

Je vois un peuple en marche
Vers des jours éclairés
Des jours de paix étrange
Où tu seras, mon fils,
Un homme au sein des hommes

Je vois le père, il marche
Sa nation libérée
Peut éplucher l’orange
Comme un feu d’artifice
Éclatant en rhizome

Je vois tout ce qui marche
Comme aux Dieux vous plairez
Dans la plus haute frange
Des plus beaux édifices
Sous les ors et les dômes

Je vois, là, sur la marche
L’enfant aux yeux clairs et
Pieds nus ; comme il dérange
Mendiant sacrifice
À peine à hauteur d’homme

Bombay © B. Thomasson

Publié dans divers | Laisser un commentaire