Noire comme l’âme d’un damné !

truffeLa truffe est un champignon rare, donc un peu cher, qui parfume si bien certains plats. Pour cela, quelques grammes suffisent en général, donc il n’est pas vraiment besoin d’investir des sommes considérables pour ce produit, mais que tout le monde ne peut malheureusement pas s’offrir. S’il existe plus d’une centaine de variétés, deux sont les plus répandues : la tuber magnatum, truffe blanche d’Alba, italienne ; et la tuber melanosporum, truffe noire du Périgord ou de la vallée du Rhône (« Noire comme l’âme d’un damné » selon une vieille expression moyenâgeuse). Depuis l’antiquité égyptienne c’est un produit apprécié pour sa saveur, son odorat, et le goût subtil qu’elle laisse au palais. Plutarque aimait à la décrire comme le fruit de trois éléments majeurs : foudre, eau, et terre. Dans L’Histoire à la carte, Thierry Marx l’accommode avec un turbot.

Ecouter l’émission ici :

Ingrédients :

1 turbot de 2 kg, 4 poireaux, 20 g de truffes, du jus de truffe, 40 g de beurre, du sel de Maldonne et du poivre.

Préparation :

Lever les filets de Turbot et les pocher dans un beurre clarifié auquel on peut rajouter un peu de jus de truffe. Y plonger les poireaux émincés en sifflet. Ajouter une pincée de sel de Maldonne. Dans une assiette creuse, disposer la préparation poireaux-truffes et poser le turbot par-dessus. Au dernier moment, découper des lamelles de truffe noire sur le tout.

Publié dans divers | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Hugo et les Antilles

© B. Thomasson

*

« Et l’enfant qui rêve

Fait des rêves d’or »

*

Victor Hugo

« Les Djinns », Les Orientales, 1828.

Publié dans divers | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Tsamère se confie

confidences_sur_pas_mal_de_trucs_plus_ou_moins_confidentiels[230,0,0,0]Arnaud Tsamere en a assez d’être drôle. Faire rire les autres insupporte tout le monde, lui le premier. Le mécontentement monte, la colère sourd, les réactions sincères déchirent enfin l’hypocrisie ambiante. Marre des sketches faciles, fini les gaffes à gogo, stop aux jeux de mots débiles, assez des histoires à tiroirs ! L’acteur change de ton pour s’adresser au public. C’est décidé, il va parler de lui, se confier, nous livrer ses fêlures, dévoiler son intimité profonde.

C’est au Splendid, à Paris, et c’est splendide (oups… désolé…). Une soirée délicieuse, débridée, absurde et décalée. On plonge avec bonheur dans l’univers loufoque de ce baratineur hors-pair qui nous fait croire que tout est improvisé au fil d’événements inattendus alors que, bien sûr, tout est écrit de la première à la dernière ligne (même sa délirante fausse situation d’emprisonnement dans le corps d’un pingouin atteint d’un cancer du genou).

Il y a du Desproges là-dessous. On se régale du début à la fin.

Un spectacle coécrit par François Rollin et Arnaud Joyet, et co-produit par Raphaël Mezrahi (tous de la même famille d’humour). Arnaud Tsamere, Confidences sur pas mal de trucs, au Splendid du mercredi au samedi à 21h30.

Publié dans divers | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Ventadour et Surfside

P1010068

© Bernard Thomasson

*

« La peur me donne mauvais conseil

Par laquelle le monde meurt et décroît.  »

*

Bernard de Ventadour

Je ne voir luir le soleil…

Publié dans divers | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Savez-vous manger les choux ?

Fresh cauliflower with pieces isolated on whiteOn a tous chanté dans notre enfance la comptine pour savoir planter les choux « à la mode, à la mode… » Mais savez-vous toujours bien les préparer et les manger ? Dans l’Histoire à la Carte, Thierry Marx vous propose une recette de chou-fleur en semoule (à ne pas confondre avec celui de Brunswick pour la choucroute, ni avec celui de Bruxelles). C’est un plat idéal pour l’hiver, qui procure un plaisir à la dégustation et pour lequel il faut s’ôter de la tête quelques idées reçues concernant les odeurs ou la digestion. Un bon truc pour le choisir : sa fermeté, et pour le cuire : dans l’eau gazeuse.

Ecouter l’émission ici :

Ingrédients :

1 kilo de choux-fleurs, 10 g d’huile d’olive, une pincée de sel, une pincée de poivre, éventuellement un citron vert ou une branche de ciboulette, et du pain à toaster.

Préparation :

Sélectionner les têtes de choux-fleurs. Les tremper dans de l’eau vinaigrée pour bien les nettoyer. Concasser très finement à l’aide d’une râpe micro plane de façon à obtenir une texture très fine proche de celle d’une semoule. Assaisonner avec l’huile d’olive, le sel et le poivre. Ajouter selon préférence un zeste du citron vert (la peau râpée) ou une pointe de ciboulette ciselée. Servir avec un croûton de pain toasté.

Publié dans divers | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Baudelaire et Sanaa

« J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans »

Charles Baudelaire, « Spleen », Les fleurs du mal.

Sanaa

© B. Thomasson

Publié dans divers | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Vite, les livres…

prixIl y a eu la douleur, la colère, l’hommage, les questions, l’émotion, il restera les souvenirs et la mémoire. Mais la vie continue, sous un nouveau jour, elle doit reprendre le dessus. Et pour s’éclairer, s’ouvrir aux autres, découvrir d’infinis horizons, des mondes différents, des peuples lointains, des cultures inconnues, pour lutter contre l’obscurantisme,quel meilleur outil qu’un livre ? Voilà qui tombe bien, le Prix Méditerranée vient de m’envoyer la première fournée de la sélection pour l’édition 2015.

Le bonheur de se plonger dans des univers nouveaux. La liste n’est pas exhaustive, mais il y a déjà Simonetta Greggio Les nouveaux monstres (Stock), Thierry Clermont San Michele (Seuil), Anne Revah Quitter Venise (Mercure de France), Paul Veyne Et dans l’éternité je ne m’ennuierai pas (Albin Michel), Emmanuel Carrère Le Royaume (Seuil), Marie Ferranti Les maitres de chant (Gallimard), Valérie Zenatti Jacob, Jacob (Éditions de l’Olivier).

Commentaires sur chacun d’eaux, à suivre d’ici la première réunion du jury, le 11 mars…

Publié dans divers | Marqué avec , | Laisser un commentaire