Jean-Marc Barr : tout texte est poésie.

Arde le fleuve, arde la mer, fume le monde. C’est ce vers de l’écrivain andalou du début du 17° siècle, Luis de Góngora y Argote, qui a a donné la thématique du Printemps de Poètes 2018, dont Jean-Marc Barr est le parrain. Pour l’acteur, tout texte est poésie, et c’est ainsi qu’il a abordé son travail d’acteur.

Le Printemps des Poètes, ce sont des centaines d’initiatives, de manifestations, de lectures, de rencontres à travers tout le pays. La nouvelle directrice de cette manifestation, Sophie Nauleau, assure que la poésie est à chaque coin de rue. Elle invite aussi, dans son dernier livre « La poésie à l’épreuve de soi », paru chez Actes Sud, à chacun d’entre nous à apprivoiser cette expression si forte et si profonde, à s’approprier la vision du monde qu’elle offre.

Au fil des saisons, avec le soutien des Ministères de la Culture, via le Centre National du Livre, et de l’Éducation Nationale, la petite équipe du Printemps des Poètes a su tisser une immense communauté active : poètes, éditeurs, enseignants, élèves, bibliothécaires, chanteurs, comédiens, musiciens, lecteurs… Avec cette 20e édition, c’est un nouveau souffle, un passage de témoin pour décupler cette aura du poème.

Share This