Guillaume Musso en son pays

L’écriture de Guillaume Musso est toujours aussi fluide, incisive, haletante. Elle nous entraine dans le flux des thrillers qu’il a désormais choisi de composer. Son dernier La jeune fille et la nuit (Calmann-Levy) n’échappe pas à la règle. Les pages défilent, l’histoire nous emporte en sortant des sentiers balisés de la morale à travers un personnage central ambigu, et une nouvelle fois la fin s’avère très habile.

Cherchant la complexité humaine, Musso refuse désormais les personnages trop binaires. Son choix de créer une université ouverte à Antibes pour ce roman, vient d’un double désir chez lui : tenter le pari d’une « Campus novel » à l’américaine, et renouer avec ses racines sur la terre de ses vingt premières années. Double pari parfaitement réussi.

Écouter l’émission :

Durant tout le week-end, Guillaume Musso est le parrain du festival littéraire Saint-Maur en poche, aux portes de Paris.

Share This