1° prix Hervé Ghesquière

À l’occasion du Salon du livre de Oletta, en Corse, un prix Hervé Ghesquière a été créé, du nom de ce reporter de guerre prix en otage en Afghanistan durant plus d’un an et demi. C’est en effet sur les hauteurs corses, dans ce petit village, que le journaliste était venu présenter son livre sur Sarajevo, quelques mois seulement avant sa disparition. Oletta veut ainsi lui rendre hommage, en attribuant ce prix à des reporters de terrain, en France ou à l’étranger.

Pour la première édition de ce prix, c’est le duo Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin qui est lauréat, pour La Communauté paru chez Albin Michel. Cette plongée saisissante dans l’histoire de Trappes, depuis presque un demi-siècle, raconte l’évolution de ce bout de France depuis l’industrie automobile qui allait chercher sa main d’œuvre au Maroc, jusqu’à l’islamisation qui en fait la première ville pourvoyeuse de djihadistes en partance pour la Syrie.

En apparence, c’est une ville. Dans ses profondeurs, le monde d’aujourd’hui. Elle sert de décor aux spectacles de Jamel Debbouze. Benoît Hamon croyait en faire son laboratoire présidentiel. De Los Angeles, Omar Sy ne la quitte pas des yeux. Le rappeur La Fouine fut l’un de ses dealers. Parfois, Nicolas Anelka revient y frimer en Ferrari. On y croise aussi des profs héroïques, des imams, un prêtre, et des gamins à la tchatche d’enfer.
C’est contre la promesse d’une mosquée que son maire l’a conquise. Une nuit, la synagogue est partie en fumée. Plus tard, de Syrie, certains de ses enfants ont posté des vidéos célébrant les attentats de l’Etat islamique. Aujourd’hui, dans le grand café de la place du marché, les « sœurs », comme ils disent, n’osent plus entrer.
Plus qu’une ville, c’est une communauté.
Share This