Gaël Faye : l’écriture est son moteur principal

Il s’est fait connaitre comme rappeur, avec « Pili-pili sur un croissant au beurre », étrange mélange d’épice africain et de produit laitier bien français qui marquait la rencontre des deux cultures de Gaël Faye : burundais par sa mère et français par son père. Dans ce disque, le titre Petit pays est devenu par la suite celui d’un roman, succès de librairie et Goncourt des lycéens.

Il faut dire que pour ce jeune talent, l’écriture compte avant tout : « Je pourrais m’arrêter de chanter, jamais d’écrire. » Son deuxième album, qui va sortir dans les toutes prochaines semaines, confirme qu’il sait marier les deux avec bonheur. Gaël Faye est par ailleurs nommé aux Victoires de la Musique 2018 dans la catégorie « Révélation Scène ». Rendez-vous le 9 février pour la cérémonie, et en tournée dans toute la France à partir du 30 mars…

Share This