Tous solidaires !

Les restaurateurs sont toujours dans l’attente de savoir quand, et dans quelles conditions, ils pourront reprendre leur activité. Mais depuis le début de la crise, ils ont fait preuve de générosité, même quand leurs établissements étaient fermés.

La solidarité n’est pas un vain mot dans les métiers de bouche, des métiers dont l’essence même est d’aller vers les autres, de partager la générosité, de cuisinier pour faire plaisir.

Les chefs sans distinction, du resto routier au palace 3 étoiles, ont mis la main à la pâte pour des associations, des hôpitaux, des sans-abris, des voisins en difficulté.

Thierry Marx ne s’en étonne pas, tant l’histoire de la cuisine a révélé de tels comportements, d’Escoffier à Pellaprat, de Nignon à Bocuse. Et pour un moment de cuisine post confinement, il vous propose une recette de pain de mie.

Ingrédients pour 1 pain de mie :

500 g de farine, 20 g de levure de boulanger, 2 cuillères à soupe d’eau tiède, 15 g de sel fin, 15 g de sucre en poudre, 50g de beurre pommade, ¼ de litre de lait.

Préparation :

Mettre la levure de boulanger et l’eau tiède dans une tasse et délayer.

Sur le plan de travail, disposer la farine et former un puits. Y ajouter le mélange levure-eau, le sel, le sucre et le beurre. Bien mélanger en versant le lait petit à petit.

Quand la pâte ne colle plus aux mains, la pétrir un moment. La déposer dans un récipient, la recouvrir d’un linge, et laisser reposer pendant 3 heures, le temps qu’elle monte.

Reprendre la pâte et la pétrir à nouveau sur le plan de travail fariné. La déposer dans un plat rectangulaire antiadhésif. Laisser reposer trente minutes (on peut recouvrir le récipient d’une planche pour éviter que la pâte ne gonfle trop).

Préchauffer le four à 210°C, puis enfourner le pain de mie pour 40 minutes. Comme le pain doit encore lever, le placer plutôt sur une grille basse.

ipsum id Aenean quis, leo. tempus
Share This