Les Japonais en France

En 1979, Paul Bocuse trouvait un petit château en Bourgogne pour aider un entrepreneur japonais à monter une école de cuisine.

Dans la foulée, les chefs nippons sont venus de plus en plus nombreux en France pour apprendre la gastronomie avec la french touch, mais du coup ils ont aussi apporté leur propre culture et leur lien fort à la nature et au produit.

Ce sont alors les grands noms de la cuisine française qui sont allés au Japon à la recherche d’une nouvelle inspiration. Et désormais, les allers-retours se font dans les deux sens de manière très naturelle.

Petit clin d’œil aussi à quelques jours du Championnat du monde du pâté en croûte, la compétition est régulièrement remportée par des Japonais !

Thierry Marx, grand amoureux du Japon, vous propose ici une recette de bouillon de volaille à utiliser ensuite pour faire cuire des nouilles asiatiques.

Ingrédients pour quatre :

8 ailerons de volaille, copeaux de vigne ou de hêtres, 1,5 litre d’eau minérale, 2 cuillères à soupe d’huile de colza, sel, poivre, 1 branche de thym, 1 branche de laurier.

Préparation :

Dans une casserole, faire fumer les ailerons de volailles une ou deux minutes sur les copeaux. Retirer les copeaux, et mettre l’huile de colza pour faire rissoler les ailerons.

Mouiller à hauteur avec l’eau minérale, ajouter le thym et le laurier. Laisser mijoter 45 minutes à feu doux (pas plus de 80°C). Retirer les ailerons (que l’on peut à nouveau mettre rissoler pour les déguster), filtrer et utiliser le bouillon pour cuire des nouilles soba par exemple.

 

Share This