Les confitures d’exception de Christine Ferber

Elles sont recherchées par les plus grands chefs de France, et d’ailleurs. On en trouve au Japon, aux États-Unis, dans les épiceries fines parisiennes.

Les confitures de Christine Ferber ont une renommée internationale et méritée, tant elles sont confectionnées avec passion et totalement à la main.

Chaque fruit est vérifié, préparé, et les confitures sont mitonnées dans des casseroles en cuivre, au cœur de l’Alsace. La maison Ferber, à Niedermorschwir, est l’une des meilleures pâtisseries de la région depuis plusieurs générations. Les chocolats y sont à tomber, et surtout les kouglofs sont un régal, eux qui ont fait la réputation de cette maison.

La saison des cerises s’achève, mais il est encore temps d’en trouver pour les croquer en dessert ou, bien sûr, pour réaliser des confitures.

Pour À la Carte, Christine Ferber vous donne la recette de sa confiture de griottes montmorency, la première qu’elle a réalisée dans sa jeunesse.

Ingrédients :

1 kilos de griotte, 800 g de sucre.

Préparation :

Laver et dénoyauter les griottes, les mettre dans la casserole avec le sucre, et mettre à feux doux pour amener à frémissement. Au premier bouillon, arrêter la cuisson et verser dans un bol en terre ou en faience. Couvrir d’une feuille de papier sulfurisé et laisser reposer jusqu’au lendemain.

Le lendemain, recuire les griottes à très petit bouillons, pour les conserver les plus rondes et les plus belles possibles. Plus la casserole est large, moins la cuisson sera longue. Cette longue cuisson évite la caramélisation du sucre du fruit et de celui qu’on rajoute.

Mettre la confiture dans des pots, les refermer les retourner pour les laisser froidir.

Share This