Le Trident d’Or, un « Top chef » des armées

Le Trident d'Or est un concours culinaire des armées qui a lieu tous les deux ans. (MINISTERE DES ARMEES)

Les armées ont aussi leur concours culinaire, le Trident d’Or, pour confronter ceux qui nourrissent les soldats en toutes circonstances, partout en France, et dans le monde entier en opérations extérieures.

Des éliminatoires ont eu lieu en décembre dernier, la grande finale aura lieu le 9 juin prochain. Les vainqueurs iront en finale internationale aux États-Unis.

Ainsi vont se retrouver à Lyon, à l’Institut Paul Bocuse, 27 équipes de différents régiments, y compris de la marine avec des représentants du porte-avion Charles de Gaulle. Le jury d’experts et de chefs est parrainé par Thierry Marx et Marie-Sauce Bourreau, présidente des Toques françaises.

« C’est le « Top Chef » des armées, qui a lieu tous les deux ans ! »

Colonel Olivier Goudard, du Centre Inter-armées Restauration

« Le soldat marche souvent, combat de temps en temps, mais mange tous les jours ». La phrase est de Bonaparte et illustre l’importance de la nourriture pour le moral des troupes. La ration, que l’on emporte au combat, s’est nettement améliorée au fil des ans, et celle des militaires français est réputée dans les armées de nos alliés.

Écouter l’émission :

Pour l’occasion, Thierry Marx vous propose la recette du Poulet Maringo, réalisé pour Bonaparte durant la Campagne d’Italie.

Ingrédients pour quatre :

1 poulet, 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive, 4 champignons de Paris, 1 oignon entier, 3 grosses tomates bien mûres, 1 échalote, 25 cl de vin blanc, 25 cl d’eau, 1 cuillerée à soupe de farine, sel, poivre du moulin.

Préparation :

Préparer le poulet et le couper en quatre. Le faire revenir dans une cocotte avec l’huile d’olive. Ajouter la farine et la faire torréfier avec le poulet.

Ajouter la garniture aromatique (échalote et oignons ciselés, champignons de paris émincés, tomates coupées en quartier). Ajouter le vin blanc et l’eau. Saler et poivrer. Laisser cuire 25 minutes à feu moyen.

Servir directement de la cocotte, en accompagnant éventuellement d’un riz blanc.

Share This