Le cidre à l’honneur

Le cidre est-il normand ? Pas sûr, car partout où il y a de la pomme, il y a du cidre.

Le tout, c’est de trouver celui de bonne qualité, fabriqué dans le respect du fruit et de la tradition.

Ses origines remonteraient à l’Antiquité. On en retrouve la trace chez les Hébreux, les Égyptiens, les Grecs ou les Romains.

Cette boisson fermentée à faible teneur d’alcool se marie à de nombreux mets. On peut aussi l’utiliser comme ingrédient pour déglacer une viande. Le cidre dit « bouché », de qualité supérieure, peut même se conserver un peu.

Pour L’Histoire à la Carte, Thierry Marx a choisi une recette de hauts de volaille au cidre.

Écouter l’émission :

Ingrédients pour huit :

4 hauts de cuisse de volaille, 50 g de beurre demi-sel, 1 cuillère à café d’huile de colza, 1 kg de pommes Grany, 1 bon verre de cidre brut (25 cl).

Préparation :

Désosser les hauts de cuisse et les taper pour les aplatir. Les mettre rissoler côté peau dans une poêle à feu vif avec le beurre et l’huile. La cuisson doit durer 15 minutes jusqu’à ce que la peau croustille.

Pendant ce temps, couper les pommes en quatre, les éplucher et les épépiner. Les concasser en gros morceaux. Et à mi-cuisson de la volaille, les ajouter à la poêle. Déglacer au cidre.

Sortir les hauts de cuisses, les découper en fines lamelles. Les dresser à l’assiette avec la demi-compotée de pommes comme garniture. Arroser avec le jus de cidre qu’on aura laissé réduire quelques minutes (le temps de préparer les assiettes).

Share This