Christine Ferber, la fée des confitures

Christine Ferber, la fée des confitures.

Christine Ferber a l’amour du fruit, de sa région, et de son métier qui anime la famille depuis quatre générations. Son père, créateur d’un kouglof glacé d’anthologie en 1963, devenu un classique alsacien, l’a initiée à la pâtisserie. Sa grand-mère et sa mère lui ont montré la voie des gelées de pommes et des confitures de fraises ou de quetsches. Aujourd’hui sa confiture est renommée dans le monde entier.

Ses confitures sont vendues dans le monde entier, depuis les épiceries fines de New-York jusqu’à l’Asie : Taiwan, Hong-Kong, ou Tokyo où Christine Ferber était encore en février dernier, aux prémices de la crise sanitaire.Voici son portrait.

Confiture de griottes

Ingrédients :

1 kilos de griotte, 800 g de sucre.

Préparation :

Laver et dénoyauter les griottes, les mettre dans la casserole avec le sucre, et mettre à feux doux pour amener à frémissement. Au premier bouillon, arrêter la cuisson et verser dans un bol en terre ou en faïence. Couvrir d’une feuille de papier sulfurisé et laisser reposer jusqu’au lendemain.

Le lendemain, recuire les griottes à très petit bouillons, pour les conserver les plus rondes et les plus belles possible. Plus la casserole est large, moins la cuisson sera longue. Cette longue cuisson évite la caramélisation du sucre du fruit et de celui qu’on rajoute.

Mettre la confiture dans des pots, les refermer les retourner pour les laisser froidir.

tempus justo risus. commodo et, ut mi, quis risus
Share This