La musique suédoise à Paris

Jusqu’au 16 mai, Paris accueille dans plusieurs salles un festival des musiques suédoises (AAO). Et il y a eu ce week-end, carte blanche donnée à Peter Von Poehl. L’artiste était auparavant passé par le studio du 12-14, accompagné de Gunilla Noren de l’Institut suédois.

Ecouter la séquence ici :

La classique dans notre vie

Que vous soyez mélomane ou que vous ayez juste entendu un air de classique qui vous plait, que vous jouiez de la musique ou que vous aimiez aller à l’opéra, le salon Musicora est fait pour vous. De vendredi à dimanche soir, il permet des rencontres, propose des concerts, invite à découvrir les instruments, donne toutes les informations sur le téléchargement. Marianne Gaussiat codirectrice du salon, et Yves Riesel fondateur du site Qobuz.com étaient invités du 12-14.

Ecouter la séquence ici :

Débrancher du net ?

Vous qui lisez ce blog, vous qui en tenez un (peut-être), vous qui zappez (sans doute) entre Twitter, Facebook, votre site et vos mails, vous êtes-vous un jour interrogé sur le sens à donner à cette frénésie, et sur ses conséquences. Geek parmi les geeks, Thierry Crouzet a fait une overdose du Net, et a décidé de tout arrêter pendant six mois. Il est venu me parler de cette période, qu’il fait vivre dans un livre : « J’ai débranché » (éd. Fayard).

Ecouter l’interview :

Pourquoi faire genre…

Le genre peut-il remplacer le sexe ? En formulant cette interrogation dans le livre « La question du genre » (éd. Michel de Maule), le philosophe (et économiste) Marc Guillaume et l’avocate Marie Pelini proposent un avenir plus radieux à l’humanité. Pour eux en effet, cela permettrait de passer d’un monde de pouvoir à une société de puissance. Afin de comprendre cette évolution (applicable à l’économie, au social, au culturel, bref à tous les domaines de la vie), il faut écouter avec attention la mise en perspective philosophique de Marc Guillaume, que j’ai reçu à l’antenne.

Ecouter la séquence ici :

La France de nos enfances

Les plus anciens d’entre nous s’en souviennent peut-être, ces tableaux colorés accrochés aux murs des salles de classe de notre enfance : Clovis, Roland de Roncevaux, Henri IV, Napoléon, mis en scène par des images aux airs de tableaux de maîtres, sans oublier les cartes de France, à l’époque des Gaulois, au Moyen Âge, ou durant la Seconde Guerre. L’écrivain Daniel Picouly, qui ne guérit pas de son enfance, raconte son histoire de France en commentant ces planches d’histoire, dans un livre à savourer : « Nos histoires de France »  (éd. Hoebecke).

Il était invité du 12-14, écouter l’interview ici :

Le chiffre au détriment du droit

Depuis 2010, cinq associations sont autorisées à accompagner dans les centres de rétention les immigrés en attente d’expulsion. La Cimade, Assfam, Forum Réfugiés, l’Ordre de Malte, et France terre d’Asile. Elles viennent de publier leur premier rapport commun qui dresse un état des lieux des centres, avec le constat suivant : la culture du chiffre y est pratiquée au détriment du droit. Pierre Henry, directeur général de France terre d’Asile, était invité du 12-14.

Ecouter la séquence ici : 

Eternelle Académie

C’est une vieille dame qui vole allègrement vers ses 400 printemps ! Née en 1635, l’Académie Française aura franchi bien des obstacles (les salons littéraires concurrents à sa naissance, la Révolution, Vichy, Mai 68), avec toujours la même mission : rédiger le dictionnaire (elle en est à sa neuvième édition), et promouvoir la langue française. Secrétaire perpétuel de l’institution, Hélène Carrère-d’Encausse publie « Des siècles d’immortalité » (éd. Fayard), pour raconter ces quatre siècles de lettres françaises. Elle était invité du 12-14.

Ecouter la séquence ici :

Les maires en congrès national

Les candidats à la présidentielle viennent y flatter l’élu local dans le sens du poil, histoire de glaner quelques parrainages supplémentaires, le congrès des maires de France se tient jusqu’à jeudi au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. L’occasion de recevoir leur président, Jacques Pélissard, pour évoquer les questions du rôle du maire, de l’essor de l’intercommunalité, de l’intérêt de la commune, et des problèmes financiers qui se posent dans les mairies.

Ecouter la séquence ici :

Devenir bénévole ?

Le bénévolat attire de plus en plus. D’abord parce que les associations, avec la crise, ont moins de moyens pour payer des salariés. Ensuite parce que les gens ont envie de se sentir utile. Enfin parce qu’ils ont besoin, en cas d’arrêt professionnel (retraite ou préretraite),de continuer une activité. Pour faire un état des lieux du bénévolat, j’ai invité Anne Poitrenaud, porte parole de France-Bénévolat.

séquence à écouter ici :

Devenir bénévole ?

Le bénévolat attire de plus en plus. D’abord parce que les associations, avec la crise, ont moins de moyens pour payer des salariés. Ensuite parce que les gens ont envie de se sentir utile. Enfin parce qu’ils ont besoin, en cas d’arrêt professionnel (retraite ou préretraite),de continuer une activité. Pour faire un état des lieux du bénévolat, j’ai invité Anne Poitrenaud, porte parole de France-Bénévolat.

séquence à écouter ici :