Le Bourbon des députés…

Quand les députés disent ce qu’ils pensent de l’Assemblée Nationale, évoquent leur vocation politique, racontent leur émotion ou leur difficulté à siéger dans l’hémicycle, cela donne : « Si le Palais Bourbon m’était conté« . Le livre, préfacé par Bernard Accoyer, condense les meilleurs textes des élus de la République, recueillis au fil des siècles, par l’historien Bruno Fuligni, responsable de la Mission éditoriale de l’assemblée.

 © Editions du Moment

 

Blasphème

Pour avoir bu de l’eau dans le même verre que des musulmanes et avoir prononcé le nom du Prophète, une Pakistanaise de quarante ans, Asia Bibi, a été condamnée à mort pour blasphème, et croupit dans une cellule du Penjab. Le gouverneur de la province, et un ministre du gouvernement pakistanais, qui voulaient prendre sa défense, ont été assassinés. Face à l’obscurantisme, la journaliste Anne Isabelle Tollet donne la parole à Asia Bibi dans « Blapshème » (éd.Oh Editions).

 © Oh Editions

Voyager par le livre

C’est le traditionnel rendez-vous de cette fin de printemps, à Saint-Malo, les auteurs de « littérature monde »se retrouvent pour le festival des Etonnants Voyageurs. Des livres, mais aussi des films, des rencontres, des expositions, des débats. Le fondateur de ce rendez-vous unique où bat le coeur de la planète, Michel Le Bris, était invité du 12-14…

Où en est-on des soins palliatifs ?

La question est posée à mi-parcours du programme 2008-2010 de dévéloppement des soins palliatifs. Les réalités locales sont extrèmement diverses (entre un monde rural moins équipé et des centres urbains disposants d’unités spécifiques), l’ambition d’accroître les soins à domicile est maintenue, et surtout la première volonté est d’accompgner le malade dans le respect de chacun. Explications ici avec le coordinateur national du programme, le professeur Régis Aubry (et le témoignage de l’écrivain Hugues Royer) :

 © Michalon

L’élixir de jouvence ?

Qui ne rêve pas de vivre jusqu’à 120 ans, en pleine forme ? C’est le pari que lance le chercheur Miroslav Radman (Membre de l’académie des Sciences). Il travaille sur une bactérie indestructible (Déinococcus Radiodurans), qu’il voudrait coupler aux protéines humaines pour éviter l’oxydation naturelle qui provoque le vieillissement. Utopie ou vraie piste d’avenir ? Il y croit dur comme fer, la communauté scientifique reste sceptique, et il manque de moyens. Il publie avec Daniel Carton « Au-delà de nos limites biologiques » (éd. Plon) Laissez vous convaincre en l’écoutant ici :

 © Plon

Molière en son pays…

C’est tout un symbole que d’installer un festival populaire (théatre et musique) dans la ville du plus fastueux des monarques. Jusqu’au 30 juin, le Mois Molière permet à tous d’assister à des dizaines de spectacles, dans les lieux les plus prestigieux (Grandes écuries), ou au coin de la rue, en invitant les écoliers, et offrant aux jeunes troupes l’opportunité de se produire. Son créateur, le maire actuel (à l’époque il était adjoint à la culture), François de Mazières, était invité du 12-14…

Le poète des steppes

Tous les ans, Sylvain Tesson part dans le grand nord russe et nous en ramène de très beaux livres (prix Goncourt de la nouvelle pour « Une vie à coucher dehors« , Gallimard). De ses multiples voyages, il s’est imprégné de la langue russe, elle même très marquée par le français, ce qu’il raconte dans « Ciel, mon moujik! » (éd. Chifflet et compagnie). Il en parle aussi bien au micro qu’au fil des pages de ce livre :

 © Chifflet and Co

Un autre livre sort ces jours-ci : « Aphorisme dans les herbes, et autres propos de la nuit » (éd.Equateurs)

Quid de la présomption d’innocence ?

Désormais, dès qu’une affaire éclate autour d’une personnalité, cette dernière est décridibilisée sans que la sacrosainte présomption d’innocence la protège. Faut-il tirer un trait définitif sur ce principe judiciaire ? Pour en parler, j’ai appelé André Vallini, avocat, député de l’Isère chargé au PS des questions juridiques, et le juge antiterroriste Marc Trevidic. A écouter ici :

Pour connaître les Dogons

Jusqu’au 24 juillet, le musée du Quai Branly accueille une exposition sur les Dogons, ce peuple d’Afrique de l’Ouest implanté surtout au Mali. Des masques, des statues, des objets rituels : tout pour découvrir un peuple qui fascine avec ses habitations accrochées aux falaises et sa religion tournée vers les ancêtres et la nature. Hélène Joubert, responsable de l’unité patrimoniale Afrique au Quai Branly, est venue en parler sur France Info :