Coluche l’intime, avec son amie Fabienne Bilal

17-01-07-fabienne-bilalL’exposition sur Coluche connait un succès tel, que la Mairie de Paris a décidé de la prolonger jusqu’au 14 janvier. img_4964Il reste donc quelques jours encore pour découvrir l’humoriste dans son intimité, par des photos familiales, des objets personnels, des souvenirs inédits, des archives sonores ou vidéo, le tout orchestré avec talent et affection par son ami Fabienne Bilal, commissaire de l’événement, ici L’Invité Culture.

Différentes salles sont consacrées à des périodes de sa vie, depuis sa plus tendre enfance jusqu’à son succès le plus phénoménal. Au cœur img_4960de la présentation, la moto sur laquelle Coluche a battu son record du monde de vitesse en 1985, et qui nous rappelle dans quelles conditions tragiques il a disparu.

Les Restos du Cœur sont également mis en avant, en cette période hivernale où ils sont, hélas, plus que jamais nécessaire trente ans après leur création.

Écouter l’émission :

img_4961img_4962

 

 

 

 

 

Coluche, exposition à voir à la salle Saint-Jean de la mairie de Paris jusqu’au 14 janvier 2017.

 

Caroline Corbeau : « une histoire d’amour avec l’acier »

plasmacc
Caroline Corbeau dans son atelier

Elle a commencé par la peinture, mais très vite des envies de volumes ont pris le dessus chez cet artiste. Caroline Corbeau réalise du mobilier en acier, aussi fonctionnel qu’esthétique. De l’acier qu’elle arrondit, adoucit, patine, brosse, et qui permet à son inventivité de s’exprimer : un cabinet aux portes souples et nacré à l’intérieur, un banc dont les lignes gravées dans le métal se prolonge par celles du tissu, une console aux pieds tournés dans ses sens opposés.

sardoine
console Sardoine

Autant d’objets d’art, uniques, à découvrir jusqu’au 18 septembre au Salon Antiquaires et Galeristes, pont Alexandre III, où Caroline Corbeau expose, à la galerie Minet-Meranda. Elle est ici L’Invité Culture.

Écouter l’émission :

Le tableau réalisée par Annie Minet dans sa galerie Pont Alexandre III

Dans l’atelier du photographe

viewmultimediadocumentPour les amateurs de photo, ou plutôt d’histoire de la photographie, il faut absolument aller au Musée Bourdelle. Vous y verrez une expo qui retrace l’aventure de l’image depuis les premières plaques jusqu’au numérique. Cela s’appelle « Dans l’atelier du photographe« , et la commissaire de l’expo (également directrice de l’atelier de restauration et de conservation des photographies de la ville de Paris), Anne Cartier-Bresson (nièce de Henri), vous en parle ici.

Ecouter la séquence :

Un petit livre accompagne l’exposition, il en porte le même titre.

Vinci : l’inventeur qui veut imiter la nature

imageOn connait tous Vinci pour sa Joconde. On sait qu’il a été un peintre de génie, un créateur hors pair. Découvrons plus avant l’inventeur qui cherche à imiter la nature dans les machines qu’il construit. Ce Vinci là est présenté et expliqué à la Cité des Sciences et de l’Industrie, à la Villette à Paris, jusqu’à l’été prochain. Patrick Boucheron, professeur d’histoire du Moyen-Âge à la Sorbonne, a été l’un des artisans de cette exposition.

Il vous en parle ici :

Patrick Boucheron a écrit « Léonard et Machiavel » (éd. Verdier), et « Léonard de Vinci, la nature et l’invention » (éd. Universciences).

Mautlaü cherche la paix intérieure

©Laurent Mantlaü
©Laurent Mantlaü

A la découverte de la forêt primaire, par le regard du photographe Laurent Montlaü. Il expose en ce moment à la galerie « Le petit endroit« , dans le troisième arrondissement de Paris. Choisissant un des lieux les plus complexes et sans doute les plus chaotiques de la planète, la jungle, l’artiste en dégage -par un travail sur les couleurs et une association de différentes images- une forme de paix intérieure. Il était invité du 12-14.

Ecouter la séquence ici :

La culture, un rempart contre la crise ?

dali-catalogue-de-l-exposition
©Centre Pompidou

L’expo Dali, à Beaubourg, a franchi cette semaine le cap des 200 000 visiteurs. Mais ce n’est pas la seule. Les musées font le plein, les galeries attirent, les files d’attente s’allongent pour les expositions. Comme si la culture était un rempart face à la crise, une source d’authenticité et une prise de distance vis à vis des sociétés engluées dans leurs problèmes. Dialogue avec Alain Seban, président du centre Pompidou.

Ecouter la séquence ici :

C’est où la Patagonie ?

J’ai gardé un souvenir d’enfance sur la Patagonie, celui d’un homme vivant dans le Périgord voisin de mon Limousin, Antoine Tounens, qui s’était proclamé à une époque Roi d’Araucanie et de Patagonie. Mais la Patagonie ne représentait pas grand chose pour moi, jusqu’à ce que j’en entende à nouveau parler à travers Florent Pagny, mais surtout jusqu’à un voyage qui m’a conduit depuis les immenses glaciers bleutés jusqu’à la Terre de feu. Et ce fut un choc !

Aussi, quand j’ai vu que le musée du Quai Branly proposait un voyage littéraire vers la mystérieuse Patagonie, je n’ai pas hésité pour inviter Christine Barthe, responsable scientifique des collections photographiques du musée.

Ecouter la séquence ici :

Ai Weiwei à Paris

 

© Ai Weiwei

Ai Weiwei, artiste contemporain aux multiples facettes (photographe, sculpteur, architecte), blogueur dissident assigné à résidence en Chine, est présent à Paris, d’une certaine manière. Le musée du Jeu de Paume lui consacre jusqu’au 29 avril une exposition. Pour en parler, j’ai reçu sa directrice Marta Gili.

Ecouter la séquence ici :

Big Brother à Dinard

Dinard et l’art contemporain, une histoire d’amour qui commence à durer. La station balnéaire bretonne accueille jusqu’au 11 septembre (au Palais des arts et du festival) l’exposition « Big brother, l’artiste face aux tyrans« . Ou comment le roman de Georges Orwell amène les artistes d’aujourd’hui à réfléchir sur leurs rapports avec le pouvoir. Le commissaire de l’expo, Ashok Adiceam, était mon invité cette semaine.

A écouter ici :