Ma petite française presse

PRESSE ECRITE  /  AUDIOVISUEL   /  VOS AVIS  /  INTERNET

« Berlin n’est pas une ville : c’est un palimpseste, une succession de strates d’histoire qui se recouvrent sans s’effacer. (…) Ce premier roman décrit les murs et barrières, réels ou imaginaires, que l’on érige entre soi et les autres. » Le Monde

« A travers le voyage à la fois physique et initiatique d’Hélène devenue Ellen, c’est toute la ville (Berlin) qui revient sur sa propre histoire. » Le Magazine Littéraire

« Un premier roman qui témoigne d’une belle maturité. (…) Il possède bien des attraits et vaut pour sa ferveur autant que pour sa lucidité. » Le Point

« Un roman remarquablement bien construit. » Vivement Dimanche – France 2 

« On lui sera reconnaissant d’être ce qu’il est : émouvant et fraternel »Le Nouvel Observateur

« Quand un écrivain sait y faire… les parallèles finissent par se rejoindre ! » Notre Temps

« Un magnifique voyage dans le Berlin de la guerre froide (…)  un brillant premier roman. » Toutelaculture.com

« Une leçon d’histoire contemporaine, doublée d’une partition émouvante sur les blessures du passé. » Historia

« Une jolie parabole à travers laquelle l’auteur nous invite à abattre les barrières invisibles qui nous séparent des autres… ou de nous-mêmes. » Voici

« Un portrait de Berlin d’une rare acuité : vivant et sensible »Point de Vue

« Des intrigues romanesques très réussies en font un véritable bijou ! » Librairie Le Divan

« Ce livre est à la fois le regard de cette femme sur son passé, mais c’est aussi l’occasion de raconter Berlin. » Dans quelle étagère – France 2

« Un vrai plaisir de lecture (…) on ne dirait pas un premier roman. » Idéaux et Débats – Radio Libertaire

« Un bon premier roman pour entamer la rentrée littéraire. » L’indépendant

« Bernard Thomasson nous prouve que plonger dans Berlin ressemble à un fascinant voyage dans l’inconscient collectif du vingtième siècle ! » Encres-Vagabondes.com

« Ma petite Française se laisse lire comme un guide amoureux de Berlin, rédigé au filtre subjectif de la fiction. » L’estrade

« A coup de destins et de souvenirs entremêlés, cette histoire poignante ne peut qu’émouvoir et nous ramener à nous-mêmes. » La dépêche

« Un premier roman personnel et nostalgique, à cheval entre l’Allemagne d’hier et d’aujourd’hui. » Myboox.fr

« Cette première phrase «  Sam, mon ange, je t’écris du ciel » c’est un peu flippant, non ? Eh bien quelques pages, plus loin, à l’arrivée de la jeune Hélène à la Zoologischer Bahnhof, j’étais embarquée dans ce roman qui joue délicieusement des points de vue, des années 70 à nos jours. » Chroniquesdelarentréelittéraire.com

« Une lecture très agréable ! » Les libraires de l’Est parisien

« Un premier roman réussi qui donne envie de visiter Berlin. » Librairie Les Buveurs d’encre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s