Ma petite Française

Mon premier roman est en quelque sorte celui de Berlin. A travers deux histoires sentimentales croisées (de la même personne à trente ans d’écart), revivez l’époque du Mur, et la période actuelle d’une ville qui occupe une place à part dans l’histoire de l’Europe. Les deux récits finissent pas se fondre dans une fin émouvante et inédite, mais au delà de l’intrigue, le livre interroge sur le passé, sur les questions d’identité, et sur certaines barrières invisibles (mais tout aussi insupportables qu’un mur) qui s’érigent tout au long de la vie.

Editions du Seuil (août 2011)

PRESENTATION ET EXTRAITS

REVUE DE PRESSE

14 commentaires pour Ma petite Française

  1. Aber Bernard, ich wusste ja gar nicht, dass Sie in Deutschland und Berlin verliebt sind!
    Merci d’avance de cet ouvrage que je ferai peut-être même lire à nos élèves…

    Lilimarleen Kiss

  2. bernardthomasson dit :

    Sabine, je suis amoureux de Berlin depuis 35 ans… Il y a très longtemps que j’avais envie d’écrire sur cette ville. Aussi, voici ce roman. Bonne lecture ! Bernard.

    • Léo LoRé, vice président du Prix Palissy dit :

      Bonjour. Je vous signale que votre livre a été choisi pour participer au 22ème Prix Palissy (site : http://perso.orange.fr/prix.palissy )

    • oui, je confirme, ça faisait très longtemps… je suis contente que tu aies pu parvenir à écrire et nous renseigner des réalités de ce lieu en ces deux époques… ça faisait besoin à notre compréhension, rien de tel que le concret des vies de chacun pour évoluer dans nos connaissances… Au départ ça déroute un peu cette « gymnastique » entre les deux époques et puis on s’y fait en persévérant. Mais j’avoue que je suis heureuse de pouvoir découvrir autrement tes talents, c’était un peu limite entre les murs du journal de province… Bon, bien j’ose espérer que tu ne vas pas en rester là… Je me suis aussi laissée surprendre par tes Nouvelles… agréablement ma foi, tu as ton style même si certains le trouvent trop journalistique… moi je pense qu’il est plus lié à ton envie et ton besoin de toujours bouger, de connaître les choses et les autres. C’est bien la diversité surtout quand le fond est bon…PIB… j’adore ! Bonne continuation Bernard ! Au plaisir…. (une douce pensée à O. dont j’appréciais l’énergie… elle te l’a transmise)

  3. bernardthomasson dit :

    Bonjour Léo. Oui j’ai appris cela. J’en suis honoré et touché car je crois que c’est un prix de lycéens. Je viendrais avec plaisir jusqu’à Agen si j’étais lauréat. Cordialement.

  4. Stricanne dit :

    Bonjour, j’ai lu votre livre et je l’ai adoré (je l’ai lu dans le cadre du festival du 1er roman Chambéry ) et je vais devoir présenter le roman à la bibliothèque de ma ville (Mouscron, Belgique) devant des auteurs du festival de l’an passé.
    Votre roman m’a également donné l’envi de connaître mieux Berlin et son passé mouvementé.

    Je vous souhaite bon courage pour le prochain roman que vous écrirez (si vous en écrivez un second) et merci pour cet ouvrage.

    Maxime Stricanne

  5. bernardthomasson dit :

    Bonjour Maxime.
    Je suis heureux de voir que mon livre vous a permis de connaître Berlin, et vous a donné l’envie d’aller découvrir cette ville étonnante.
    Je suis certain que vous en parlerez très bien devant les auteurs du festival de l’an dernier. J’espère être sélectionné pour l’édition 2012, comme cela nous pourrons poursuivre cet échange en juin prochain à Chambéry.
    Amitiés. Bernard

  6. Mariane dit :

    Est ce que je pourrais savoir combien de pages contient se livre svp

  7. Mariane dit :

    Et son format svp

  8. bernardthomasson dit :

    Mariane, le livre compte 272 pages (de mémoire), et le format est celui du cadre rouge chez Seuil (une douzaine de cm sur une vingtaine ?).

  9. Ping : Pierre-Emmanuel Weck

  10. Elora dit :

    Bonjour, j’ai découvert votre roman lors du prix méditerranée des lycéens 2012 et j’ai pu assister à une conférence que vous aviez donné à Montpellier pour présenter votre livre et répondre aux questions des élèves. Je voulais vous remercier car je suis aujourd’hui en terminale L et Berlin est à mon programme, Ma petite Française est donc un support permanent pour mes dissertations et je ne me lasse pas de découvrir Berlin à travers ses lignes. J’aurai d’ailleurs la chance de pouvoir m’y rendre en Février pour la première fois par le biais du lycée.
    Merci encore !

    Elora Etelbert

    • bernardthomasson dit :

      Bonjour Elora,
      merci de ton mail qui me fait très plaisir.
      Oui, je me souviens mon voyage à Montpellier pour le Prix Méditerranée.
      Je pense que tu vas aimer Berlin quand tu iras pour la première, parce tu l’aimes déjà !
      N’hésite pas, si tu as le temps, de marcher à pied, vers Alexander Platz, le long du Kudamm, ou près de Gendarmenmarkt. Et puis si tu peux, demandes à aller jusqu’à la forêt de Grünewald ou au lac de Wannsee. C’est très beau.
      Bonne chance pour ton bac.
      Bernard

  11. Ping : Les murs murent les murmures… | Bernard Thomasson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s