à propos

Journaliste, écrivain, voyageur, et marathonien…

54 réponses sur “à propos”

  1. Un simple message pour vous remercier pour la qualité de votre travail sur France Infos. Le 12 14 m’accompagne souvent au cours de mes déplacements professionnels, c’est toujours intéressant avec des éclairages pertinents sur l’actualité. Et de vrais échanges avec des invités intéressants ! Bonne soirée !

    1. En général, je suis assez souple pour leur donner le temps de s’exprimer. Mais il arrive qu’ils éludent la question, auquel cas je les coupe en effet pour la reposer immédiatement…

  2. Bonjour.
    Tout d’abord merci pour l’animation du 12-14 sur France Info, moment tres riche et varié.
    Je cherche à faire écouter à mon amie votre reportage de ce midi (06-09-2011) avec Damien Lafont, « Entre dans la zone ». Je n’arrive malheureusement pas à le réécouter sur franceinfo.fr.
    Il y a t il une solution à mon problème.

    Tres amicalement,
    R. Marques

  3. Bonsoir Bernard,

    Je ne sais pas si tu t’en rappel, mais nous sommes partis à plusieurs de l’école de souilhac à Tulle
    au mois de mars 1966, pour aller gagner notre vie. En ces temps si dure où les durs de la comprennote n’avait pas cours en ce moment la. Ainsi, si tu peux me recevoir moi et mon Fils à la foire du livre d’histoire de Levallois Perret car nous sommes habitants de Clichy la garenne la ville voisine. Contrée ou beaucoup d’auvergnat et de limousin se sont rencontrés depuis de nombreuses années.
    Je ne sais pas si tu te rappel de moi car cela remonte à bien des années maintenant mais je m’appel Daniel VERLHAC et nous et nous avions comme instituteurs Mr Chabriallangeas et Mr Agnoux.
    J’espère avoir une réponse de ta part car ici je te fais jouer de ta mémoire. Alors en te souhaitant toutes mes félicitations pour ton brillant parcours radiophonique et c’est pour dire que ma mémoire ne flanche pas vu que je t’écoute sur les ondes de France info tous les matins et dans la journées. Je te présente ici mes plus sincères amitiés. Cordialement.

    Daniel VERLHAC.

  4. Bonjour Daniel.
    45 ans, la mémoire me fait défaut pour me rappeler cet épisode avec précision, mais je me souviens en effet de l’école de Souilhac.
    Je te rencontrerai avec plaisir au salon du livre de Lavallois, le 20 novembre.
    Amitiés. Bernard

  5. Monsieur,
    je découvre votre travail et vous félicite.
    Si vous passez par Marseille, n’hésitez pas à me rendre visite à ma librairie et maison d’édition installées toutes deux à la 3ème rue de l’unité d’habitation de Le Corbusier et spécialisées en architecture. D’ailleurs peut-être pourriez-vous de temps en temps traiter de la « littérature architecturale » si j’ose m’exprimer ainsi. Pour vous en donner un avant goût, visitez notre site : http://www.editionsimbernon.com.
    Au plaisir de vous entendre, meilleurs sentiments. Katia Imbernon

  6. Bonjour.

    Je cherche à ré-écouter votre interview de ce midi (04-10-2012) avec Serge LATOUCHE. Je n’arrive malheureusement pas à le réécouter sur franceinfo.fr.
    Il y a t il une solution à mon problème.

    Amicalement,

    Rémy

  7. Bonjour, je viens d’écouter l’émission avec Régine Desforge, elle voulait contacter Nicolas Bedos, manque de pot, celui-ci a été arrêté, trop d’alcool !!! Il est au poste mais pas de radio …..

  8. Bonsoir Bernard. J’ai eu du mal à trouver qui se cachait derrière cette voix chaleureuse que j’entends chaque jour sur France Info, sûrement distrait à chaque fois qu’on annonçait votre nom :). Tout cela pour vous dire que j’aime beaucoup votre façon toujours très respectueuse d’aborder les sujets et les gens. Je viens de voir sur le net que vous aviez écrit quelques romans, ce sera donc une façon pour moi de vous découvrir autrement. Bonne continuation à vous.

  9. Bonjour M. Thomasson, j’écoute votre chronique de 13h30 presque tous les jours et je trouve que l’idée de présenter des invités peu connus (pour ma part, je ne connais jamais les scientifiques et personnes du monde de la musique classique que vous invitez). Je trouve que ce serait l’occasion d’inviter de dignes représentants du métal français. Ce style musical n’est en effet jamais évoqué par les médias français, ce qui est triste car des groupes tels que Gojira représentent notre pays à l’international, tant par leur musique de grande qualité, que par leurs engagements (recettes d’un album reversées à Sea Shepherd par exemple). Aux Etats-Unis, le métal est largement évoqué dans les médias, ses représentants sont connus et certaines BO de film comportent des morceaux de métal ou de punk. J’espère que vous ne trouvez pas que ma suggestion est mal placée ou malpolie, mais je pense sincèrement que votre émission serait parfaite pour mieux faire connaître ce style de musique bien souvent sujet de préjugés erronés.

  10. bonjour
    Un simple mot pour vous remercier de la qualité de vis émissions. La 12-14 en particulier et France Info en général m’accompagne tout au long de la journée. C’est le seul média (hors presse écrite) qui ait un réel souci des idées qu’il véhicule: les comprendre pour mieux les transmettre et les transmettre avec passion et enthousiasme.
    Merci donc pour l’ensemble de votre travail, une bulle d’oxygène dans une monde de l’information anaérobie.

    1. Merci Cécile, et le marathonien que je suis note la justesse de votre référence physiologique : vivons en aérobie (et laissons la VMA pour les compétiteurs…) !
      Bernard

  11. Bonjour Bernard, merci pour l’élégance et la chaleur – sans emphase – de l’animation du 12-14, j’ai particulièrement apprécié les longues interviews de Kersauzon (pas facile ce gars-là, mais vous vous en êtes bien sorti !), d’Ormesson, Bedos cette semaine, etc. Le changement de ton de Fr Info est agréable (je sais que ce n’est pas encore gagné pour le sacro-saint audimat, mais ça va venir j’espère). Le concept est plaisant en tout cas, d’ailleurs aux autres tranches aussi. Continuez !
    Frédéric, journaliste « localier » en Loir-et-Cher, et coureur à pied aussi (!)

    1. Bonjour Frédéric.
      Merci de vos encouragements, qui font chaud au cœur.
      Ma nouvelle programmation est un travail au long cours, comme un marathon.
      On fera le bilan à la fin de l’année…
      Bon courage à vous.
      Confraternellement.
      Bernard

  12. Bonjour Bernard ,
    Bravo pour vos émissions que je suis chaque fois que je voyage en voiture .
    Je n’avais pas eu encore l’occasion de vous annoncer la parution de mon nouveau livre  » Le roman du café  » qui sera publié bientôt le 23.01.2014 aux Editions Du Rocher.
    Après « le roman du parfum » ou j’ai eu la chance d’avoir une interview avec vous sur France Info l’année dernière….
    Bien à vous
    Pascal

  13. Bonjour,
    Je m’intéresse, bien faible mot, à la compréhension des rêves.
    Quand vous demandez à un Jacques Montangero : « à quoi sert un rêve ? » Qu’il vous répond une platitude digne d’un béotien « Alors, euh… à rien si ce n’est à reposer l’esprit », vous êtes fondé à faire remarquer que « le corps humain ne fabrique pas des choses qui ne servent à rien en général ». J’ajoute qu’il en est ainsi dans une nature ou rien n’est gratuit, rien n’est fortuit ; rêve y compris. Quant à Tobie Nathan son approche qui n’est que fuite est d’un laxisme sans fond et sans plafond : tout se vaut
    Parmi tous les invités que vous avez pu, ou plutôt su, recevoir je relève les noms de ceux que j’ai essayé d’intéresser à ma cause ; sans succès depuis une vingtaine d’années :
    Jean-Pierre Luminet parce qu’il a une résidence dans l’Yonne de même que Joël et Tatiana de Rosnay. Axel Kahn parti à la rencontre des français est passé tout près de chez nous à Vézelay mais de rencontre point […] en définitive.
    Pascal Picq se demande chez vous : « où va l’homme ? » Quand je l’ai eu au téléphone cet homme « allait » en vacances… et m’a hurlé son exaspération bien qu’auparavant il m’ait demandé de le rappeler ( !)
    Albert Jacquard dont j’ai repris en étayage de mon pourquoi des rêves son mot si plein : « l’humanitude ».
    André Comte-Sponville parce que je croyais que les philosophes dussent s’intéresser aux rêves, alors que leur esprit s’en trouve figé d’un sournois désenchantement depuis qu’ils se voient philosopher et tout nous expliquer sans chercher réellement à se comprendre eux-mêmes.  » La philo est-elle une épreuve si ardue que cela ? » Posez-vous. A partir de mon expérience je dirai plutôt : est-ce si dur pour eux de se pencher résolument sur le rêve ?
    Vous aurez maintenant qu’un vieux type est prêt, avant que de claquer, à partager ce qu’il sait de l’exigence du rêve.
    Sincèrement.

  14. Bonsoir,
    je poste ici juste pour info ; ce message demande à être supprimé.
    Je viens de mettre en ligne une vidéo (une première) à l’état brut ; je me permets d’y inclure vers 3 minutes 25 un extrait (26 secondes environ) de votre interview de Mr Montangero :
    http://www.youtube.com/watch?v=tk_4To6jkCM
    En vous remerciant pour vos interviews ainsi que pour leur archivage.
    Sincèrement.
    Amar

  15. Bonjour monsieur Hashtag,
    Votre remplaçant d’hier, Nicolas …., à utiliser le mot dièse tout au long de son émission.
    Pourquoi vous n’en faites pas autant? Ce mot sonne tellement mieux.
    Je vais songer à ne plus vous écouter.

    1. Bonjour,
      j’utilise les deux, en changeant de temps à autre.
      Mais je crois que hashtag est déjà passé dans les moeurs ! C’est ainsi. (Et je me vois mal demander à mon boulanger une « baguette fourrée » pour un sandwich…)
      Bernard

    2. Hashtag vu par un académicien fantasmant quelque peu
      Lors de l’émission C à vous (attention fin prochaine de la rediffusion) il a été demandé l’avis de Monsieur Orsennat sur différents mots et leur éventuelle inclusion dans le dictionnaire.
      C’est visible ici :http://pluzz.francetv.fr/videos/c_a_vous_saison5_,98057183.html
      Début à 54 mn 27 et le vif du sujet se trouve à 54 mn 44. Je transcris le plus fidèlement possible :
      -[…] qu’on le fait entrer dans le dictionnaire ?
      – Notre Académicien :  » Non, parce que dans 30 ans est-ce que ça existera encore ?. . . .mais j’aime bien parce que c’est assez joli ; on dirait une princesse afghane. Une femme belle mais un peu cruelle. »

  16. Je viens d’écouter votre échange à propos du livre « mémé ». Vous avez présenté les manières de nommer les grands-mères en disant que l’on dit « mémère » si vraiment on n’aime pas sa grand-mère. Ceci est une erreur, car quand j’étais petite j’appelais mes deux grands-mères « mémère » avec beaucoup d’affection, car en Lorraine, dans les années 60, les grands-mères étaient appelées « mémère » et il ne serait venu à l’esprit de personne de les appeler autrement. Ce terme est devenu péjoratif, mais il ne l’a pas toujours été.
    cordialement.
    Catherine

  17. Bonjour Bernard,
    bravo pour ton émission et ton 1er livre. Je n’ai pas encore lu le second (enfin le 4e et actuel)
    Il y a de cela quelques années tu avais accepté de faire partager à ma fille un bout du quotidien de journaliste radio. Depuis le temps a passé mais son envie de devenir journaliste est demeurée et l’a poussée à effectuer des reportages 2 années de suite. Elle veut repartir cette année et a besoin de soutien financier. Elle a pour cela lancé un crow founding. Je me permets de t’envoyer le lien afin que tu puisses le diffuser à ton réseau si tu veux bien.
    Amitié
    Isabelle

    http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/hanawon-vision-nord-coreenne

  18. Bonjour. Je vis en argentine, et je vous écoute chaque matin (pour moi, après midi pour vous). Non seulement j’aime le choix de vos invités, éclectique, et en général plutôt branché culture. Cela fait du bien. Mais surtout, je tiens à vous féliciter pour une qualité rare que vous savez faire passer : votre bonté, votre douceur et votre gentillesse. Vos questions, votre manière de parler à vos invités les mettent en valeur à eux, et non à vous. Vous êtes dénué de cette agressivité, de cette morgue, voire de cette aigreur que je sens chez presque tous vos confrères, parfois condescendants à souhait. Il est visiblement inutile de « bousculer » ses invités pour tirer le meilleur d’eux même, au contraire, vous les « aidez à accoucher » bien souvent (parfois vous ramez tant ils sont de piètres orateurs, alors que pourtant ils ont visiblement beaucoup à dire …). J’en veux pour exemple l’immense majorité des interviewer radio/télé qui s’arroge le droit du sarcasme, de la grossièreté, de l’absence totale de pudeur à l’endroit de leur « hôte ». Je n’ai jamais entendu un seul de vos invité se « défendre » de vos questions. Monsieur Thomasson, je vous félicite, vous savez diffuser une des valeurs essentielle et nécessaire dans notre monde actuel : prendre le temps avec douceur et bonté de s’intéresser vraiment à l’autre; et de l’écouter. Cordialement. Olivier Denizeau.

    1. Cher Olivier.
      Je suis très touché par votre message.
      J’essaye de faire mon métier au mieux, de rester à l’écoute de mes invités, et de faire partager aux auditeurs de beaux moments de radio.
      Vous m’encouragez en tous cas à persévérer dans cette voie là !
      Et profitez bien de l’Argentine, magnifique pays où j’ai eu la chance de séjourner de Buenos Aires à Ushuaia, en passant par le Perito Moreno…
      Cordialement.
      Bernard

  19. Je suis aux Etats-Unis, à Milwaukee et j’ecoute France Info tout au long de la journée. Je travaille a la maison, je dessine des comics pour Marvel et DC.  » Deja le Week end  » aujourdh’ui etait particulierement interessant, avec Yves Camdeborde. tres didactique, echange sur la rubrique philo particulierement bien menée. Et puis en plus, ca donne envie de faire un stop ET a L’Olympia et au restaurant! Dommage que je soit si loin. enfin, pour le restaurant, je compte bien me refaire a ma prochaine visite en France. En tous cas, Merci pour la qualité de l’info et la qualité avec laquelle elle est vehiculée dans vos emissions!

  20. Bonjour,
    J’étais encore à vous écouter il y a quelques minutes. Je voulais vous féliciter pour votre travail global.
    Mon message plutôt pour vous parler de votre présentation de la météo, qui est toujours très différente des autres, plus juste et mieux expliquée. Par ex aujourd’hui où vous avez souligné le vent dans le sud qui empêche les températures de monter, ou les fois où la température était élevée mais avec beaucoup de vent vous le soulignez, et au niveau de l’ouest en vous écoutant on a enfin l’impression qu’il ne pleut pas tous les jours. Bref enfin une présentation de la météo différente de « dans le sud il fait beau et chaud, dans le nord il n’y a que la pluie et le froid ».

  21. Bonjour,
    Native de Tulle, et même si l’action se déroule chez les Coujous (!) merci pour « un été sans alcool », je crois que c’est la première fois que je pleure en refermant un livre !!!
    En espérant avoir l’opportunité de vous rencontrer, peut-être sur le prochain salon du livre à Brive cet automne,
    Bien cordialement,
    V. Vigier

    1. Merci Valérie pour ce message qui me touche beaucoup.
      Alors que le journaliste a passé sa vie à maintenir ses distances avec les émotions, votre petit mot est une très belle récompense pour le romancier…
      Oui, je serai à la Foire du Livre en novembre. Je vous y verrai avec plaisir !
      Bernard

  22. Bonjour!

    j’entends à l’i,nstant sur france infos, votre presentation de votre livre, et découvre à cette occasion que vous etes voisin de mes ancetres…

    j’ai un grand service à vous demander: une tradition familiale rapporte que mon grand père: Etienne MONTEIL a fait de la resistance en correze, y « enterrant à la pelle pioche des chars d’assaut »!!!
    hélas, je n’ai rien pu vérifier de tout celà, et mon pere – qui vient de mourir – etait trop jeune pour avoir des souvenirs precis…
    Seul élément remarquable, j’ai pu recuoerer ses etats de service, et j’y vois qu’il s’est vu conférer la medaille militaire, pour ses faits de resistance, qui lui ont été comptés comme un etat militaire, et ce, dès 1948…

    je serais heureux de savoir si – dans vos relations correziennes – ill serait possible d’en retrouver plus, voire, des témoins (amis???) d’epoque???

    D’avance, un gran merci!

    Bien cordialement!

    Francois Monteil , fjmr@voila.fr

    1. « Les Passantes » pour le texte, sont de Antoine Pol. La partition est de Georges Brassens. Il en a écrit une version tronquée ou une strophe a été oubliée. Un extrait vidéo disponible sur YouTube le montre en compagnie de Pierre NICOLAS, contrebassiste et Joel FAVREAU deuxième guitariste.

  23. Bonjour Monsieur Thomasson,
    En un seul mot: revenez! Depuis votre départ, France-infos, entre 13 et 14 heures, c’est « boite de conserves et surgelés » chaque jour. Personne ne s’ habitue à l’ ennui. Pas moi en tout cas.
    Votre coeur, votre énergie, votre rythme, votre phrasé, votre souffle, votre punch, votre présence, votre chaleur, votre impertinence, vos bourdes, vos frustrations, vos passions communicatives, vos intelligences, vos errances, vos fulgurances, votre esprit, votre ame…..bref tout ce qu’ on aime chez vous a été remplacé par du très, très, très bon conventionnel. Celui qui fait qu’ on tourne le bouton dans le mauvais sens. TB: l’ appréciation que je vous décernais chaque midi, juste avant de reprendre mes consultations de voyance et de magnétisme, et de recevoir ma clientèle. TB, les initiales de votre nom, Monsieur Thomasson, me manquent. En un seul mot: revenez!
    Chaleureusement,
    Jérome Morel- Voyant & Magnétiseur à Suresnes (92)

    1. Merci pour votre chaleureux message Jérôme.
      Les méandres des rivières retrouvent souvent les mêmes directions. Il suffit de suivre le cours de l’eau.
      Cordialement.
      Bernard

  24. bonjour Monsieur THomassin, je suis en pleine lecture de votre dernier livre j adore!!
    mon fils fait le marathon de Paris dimanche alors je stabilobosse a fond et lui fait part des conseils a chaque Kms….
    PAr je ne sais ou trouver le livre de MAverick sur ses 42 marathons j aurais tres envie de le lire
    pouvez vous me donner un tuyau.
    Nathalie

    1. Bonjour Nathalie.
      Vous ne risquez pas le trouver ! Benedict Maverick n’existe pas. Je l’ai inventé comme contrechamp littéraire à mon héros Philippe.
      Mais vous n’êtes pas la première à me poser la question…
      Bonne course à votre fils !
      Bernard

  25. Bonjour, je viens de finir le livre 42 Km 195, super, juste une question : MAVERICK est-il vraiment un auteur de livre ? A-t-Il écrit « courir m’a sauvé » et « mes 42 marathons »?
    merci

    1. Bonjour Chris et Steph du 77 !
      Je vais vous décevoir, Maverick n’existe pas. C’est un personnage que j’ai inventé pour donner un contrechamp à Philippe, dans mon roman, qui reste un roman et n’est pas du tout une autobiographie.
      Bonnes courses.
      Bernard

  26. Bonjour Monsieur Thomasson,

    Je suis étudiant dans une école de son sur Paris (L’ESRA en section ISTS), et pour une de nos productions, nous avons été chargé de réaliser un livre sonore.

    Pour ce projet, j’ai utilisé quelques extraits de votre livre « 42 km 195 » pour réaliser ce livre sonore de 5 minutes. Je me permet donc de vous contacter pour éventuellement récupérer votre adresse mail pour que je puisse vous envoyer cette production?

    Merci beaucoup et bonne journée,

    Stanislas

  27. Bonjour , je me prepare pour le marathon de Paris.
    Sur les sorties longues que j ai effectué j ai mis votre livre en audio que j ai termine hier, je serai heureux de vous rencontrer autour d un café le week end du marathon si vous etes sur Paris ce week end la
    Merci de m avoir préparé a ce plaisir (ou pas) pour ce qui sera mon second marathon après Barcelone en 2015 en 3h24.
    Yassin Nouali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *