L’enfant sur la marche

Je vois un peuple en marche
Vers des jours éclairés
Des jours de paix étrange
Où tu seras, mon fils,
Un homme au sein des hommes

Je vois le père, il marche
Sa nation libérée
Peut éplucher l’orange
Comme un feu d’artifice
Éclatant en rhizome

Je vois tout ce qui marche
Comme aux Dieux vous plairez
Dans la plus haute frange
Des plus beaux édifices
Sous les ors et les dômes

Je vois, là, sur la marche
L’enfant aux yeux clairs et
Pieds nus ; comme il dérange
Mendiant sacrifice
À peine à hauteur d’homme

Bombay © B. Thomasson

A propos bernardthomasson

Retrouvez-moi chaque week-end sur France-Info en fin d'après-midi
Cet article a été publié dans divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s