Franchir le Seuil…

Quel beau mot que celui de « seuil« . Sa musicalité, d’abord, caresse l’oreille avec une certaine volupté, mêlant le sonore et le mouillé ; il part de la langue pour finir sa course à l’arrière du palais. Son écriture, ensuite, forme un élan vers l’avant, de gauche à droite en montant vers le point du « i », puis vers le « l » comme pour une envolée en apothéose. Sa signification multiple, enfin, interpelle ; depuis la géographie du lieu à franchir (la porte ou l’église), en passant par l’espace à l’orée duquel on se trouve (désert ou Himalaya), par l’état qui nous saisit (pauvreté ou crise de nerf), la limite temporelle qui marque une période donnée (apprentissage ou retraite), et jusqu’à des sentiments : « Le seuil, c’est tout l’émoi du départ et de l’arrivée. » index

Par cette petite phrase, l’abbé Jean Plaquevent justifia, en 1935, la création d’une maison d’édition dont il confia les rênes à un publicitaire en mal d’engagement dans la tourmente des années d’avant-guerre : Henri Sjöberg. Mais ce sont Jean Bardet et Paul Flamand qui propulseront l’entreprise au rang des grands éditeurs, avec la volonté affirmée au début de laisser entendre la voix des intellectuels catholiques, puis des intellectuels tout court comme Lacan, Barthes, Morin, Genevoix, Bourdieu, etc. seuilDes publications à grands tirages (Le petit Livre rouge de Mao ou Don Camillo) garantirent longtemps l’assise financière du groupe, racheté en 2004 par La Martinière.

Pour marquer les 80 ans du Seuil (belle famille au sein de laquelle j’ai la fierté de publier mes romans), la maison des Polytechniciens a récemment accueilli tout le gotha littéraire, renouant en ces lieux avec une tradition des grandes soirées prestigieuses, et ce moins d’un an après le Goncourt attribué à Lydie Salvayre pour Pas pleurer. Olivier Bétourné, le PDG, et Caroline Gutmann, chargée de la presse, accueillaient les invités (ci dessous). Toute l’histoire de cet éditeur au riche patrimoine est à découvrir dans un petit livre publié pour l’occasion par le sociologue Hervé Serry : Aux origine des éditions du Seuil.

FullSizeRender

 

A propos bernardthomasson

Retrouvez-moi chaque week-end sur France-Info en fin d'après-midi
Cet article, publié dans divers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Franchir le Seuil…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s