Deauville, un président fan de cinéma américain ?

Le réalisateur français Benoit Jacquot ne donne pas vraiment l’image d’un cinéaste très proche de la démesure hollywoodienne. Pourtant, il avoue avoir eu envie de faire des films en regardant ceux des grands maîtres américains. Président du jury du Festival du film de Deauville, Benoit Jacquot est L’Invité Culture de ce samedi. Jusqu’au 13 septembre, il y a bien sûr les films en compétition (14 au total), mais aussi des hommages (Orson Welles ou Terrence Malik), des rencontres, des moments forts comme la projection, hier soir en ouverture, de Everest, fresque spectaculaire de Baltasar Kormákur sur une expédition qui a mal tourné, et des premières, par exemple ce soir Life sur la rencontre entre un jeune photographe et James Dean, et la naissance d’une légende.

Écouter l’émission ici :

A propos bernardthomasson

Retrouvez-moi chaque week-end sur France-Info en fin d'après-midi
Cet article, publié dans divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s