Des falbalas à la jungle urbaine

Jean Paul Gaultier s’expose au Grand Palais, à Paris, un peu comme un défilé géant de sa vie, depuis les falbalas de son enfances (le film Falbalas de Jacques Becker est à l’origine de sa fascination pour la mode) jusqu’à la jungle urbaine contemporaine dans laquelle il pose son regard de créateur décalé. Tout au long de ce parcours, on aime chez lui les formes inventives (ou comment des palmes peuvent devenir des talons haut et un grattoir de cuisine un accessoire design), ses couleurs vives et lumineuses (voir les robes french cancan et Tour Eiffel), et bien sûr ses légendaires rayures.

« J’aime depuis toujours l’aspect graphique, architectural, de la rayure. Ma mère m’habillait avec des pulls marins, ils vont avec tout. C’est un basic, un vêtement qui ne se démodera probablement jamais ». Gaultier explique ainsi pourquoi la marinière, déjà portée par Popeye ou Picasso, est devenue son emblème.

L’exposition est formidable en ce sens où ce n’est pas un commissaire extérieur à son travail qui l’a montée, mais Gaultier lui-même. Toute sa créativité se retrouve donc dans la scénographie des costumes présentés et des moment recréés, notamment autour de ses muses. Jusqu’à cette manière de faire parler les mannequins par des hologrammes, y compris le couturier qui accueille en personne les visiteurs !

Jean Paul Gaultier, au Grand palais à Paris jusqu’au 3 août.

A propos bernardthomasson

Retrouvez-moi chaque week-end sur France-Info en fin d'après-midi
Cet article, publié dans divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s