Les choses auraient une histoire ?

bertrandGeorges Perec, déjà, s’était attaqué aux choses, par un roman éponyme publié en 1965 chez Julliard ; l’écrivain y dénonçait le consumérisme, alors dans les limbes, et démontrait la futilité des objets que l’on veut amasser en toujours plus grand nombre. Voilà que, chez le même éditeur, Jacques A. Bertrand en rajoute par une Brève histoire des choses. Du barbecue à la perceuse, de l’ascenseur à la météo, du rond-point au parapluie, l’auteur livre des chroniques joyeuses et instructives sur cette étrange espèce que l’on nomme « les choses » dont on apprend désormais qu’elles ont une histoire !

Ainsi le savon. Extrait. « Inexorablement, l’Homme et le savon vont en diminuant. Ils moussent de moins en moins. Ils deviennent tout mous. Ou alors ils sèchent. Ils prennent des rides. Ils se fendillent. » Ou l’ascenseur. Extrait. « L’Homme en a pour l’ascension. Il tient à s’élever. (Il prétend même élever des enfants.) À peine parvenu à l’érection sur ses pattes de derrière (Homo Erectus), il désira continuer à grimper, à élever la voix, à se hausser du col, jusqu’à s’ériger en statue. Il faut qu’il monte. En grade, en puissance, dans la hiérarchie. »

On l’aura compris, ce petit livre se savoure, se déguste, se laisse fondre dans l’esprit. Pas étonnant qu’il ait reçu le prix Alexandre Vialatte, un homme de lettres, journaliste, chroniqueur, qui garantissait qu’en Auvergne, sa région, « il y a plus de montées que de descentes ». Jacques A. Bertrand aurait-il raison ?

vialatte

La remise du prix Vialatte

 

A propos bernardthomasson

Retrouvez-moi chaque week-end sur France-Info en fin d'après-midi
Cet article, publié dans divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s