Admirez Nikki même pendant les fêtes

Nikki 1L’affiche de l’exposition est violente. Nikki de Saint-Phalle pointe sur celui qui la regarde une carabine et vise d’un air menaçant. Il faut dire qu’une partie de l’oeuvre de cette artiste phare des années 60 à 2000 est marquée par la violence de l’inceste paternel dont elle a été victime. Issue d’une famille franco-américaine, elle a voulue très tôt marquer sa rebellion, ce qu’elle choisit de faire par la peinture dès l’âge de vingt ans. L’autoportrait qui ouvre l’exposition (ci-contre) ne peut laisser indifférent. Elle écrira plus tard : « Peindre calmait le chaos qui agitait mon âme. C’était une façon de domestiquer ces dragons qui ont toujours surgi dans mon travail. »

En 1961, Nikki est invitée à rejoindre les Nouveaux Réalistes, à l’occasion de son travail sur les tirs. Plaçant des matériaux et des couleurs derrière ou autour de feuilles de plâtre, elle tire ensuite à la carabine pour faire jaillir des oeuvres, là encore de rebellion. Nikki 3Une longue liste des injustices du monde qu’elle vise accompagne cette série, plus forte artistiquement parlant, mais sans doute moins belle dans l’esthétique. Ses nanas colorées (à droite), dans une farandole lumineuse et aérienne, sont plus élégantes. Ses oeuvres monumentales proche de Gaudi, comme cette pièce creuse en forme de tête de mort (ci-dessous), sont – paradoxalement – plus joyeuses. C’est un spectacle éblouissant pour le regard.

Nikki 4Dans une lettre à sa mère, elle lui écrit : « Je ne vous ressemblerai pas ma mère. » Nikki de Saint-Phalle a posé très tôt un regard critique sur la condition féminine. Anticipant de plusieurs années les mouvements féministes, elle travaille – comme peut d’artistes avant elle – sur les différentes dimensions de ce sujet complexe. Enfin, après sa rencontre avec Jean Tinguely, elle participe à des projets architecturaux de grande envergure. L’un des plus emblématiques est le Jardin des Tarots, en Italie, qu’elle a elle-même financé en créant un parfum.

L’exposition Nikki de Saint-Phalle est ouverte au Grand-Palais à Paris jusqu’au 2 février. Et même en période de fête (ici la veille de Noël), la foule est au rendez-vous, mieux vaut acheter son billet à l’avance sur Internet. Nikki 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *