Quid de la présomption d’innocence ?

Désormais, dès qu’une affaire éclate autour d’une personnalité, cette dernière est décridibilisée sans que la sacrosainte présomption d’innocence la protège. Faut-il tirer un trait définitif sur ce principe judiciaire ? Pour en parler, j’ai appelé André Vallini, avocat, député de l’Isère chargé au PS des questions juridiques, et le juge antiterroriste Marc Trevidic. A écouter ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *