Pierre Génisson a rencontré Mozart

Voilà un garçon de trente ans qui est l’un des meilleurs clarinettistes solistes du moment.

Pierre Génisson a cumulé les premiers prix avant de se lancer dans une carrière internationale. Ce Marseillais se partage désormais entre la France et les États-Unis, joue avec les plus grands orchestres d’Europe, d’Amérique ou du Japon, et vient d’enregistrer un disque avec le Quartet 212, un quatuor à cordes de solistes du Metropolitan Opera de New York : « How I met Mozart » (chez Aparté).

De passage à Paris entre plusieurs récitals dans des festivals d’été en France – il sera la semaine prochaine aux Jeudis Musicaux de Royan (attention ce sera le mardi 8 !), puis le 16 août à Perros-Guirrec, et à Entrecasteaux à la fin du mois – le clarinettiste est ici L’invité Culture.

Écouter l’émission :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *