42 km 195 de découverte et de bonheur !

9782081353718Le sport a toujours été une composante de ma vie. Trente ans de basket, dont une quinzaine en Championnat de France, des activités comme le tennis, le badminton, le squash, la natation, et une vingtaine de marathons courus dans le monde. Aussi, quand Flammarion m’a sollicité pour écrire un récit sur cette épreuve mythique, j’ai tout de suite accepté. Le titre était clair, et le cahier des charges difficile : un chapitre par kilomètre. Comme pour une course, je m’y suis préparé mentalement, et je me suis lancé à l’assaut de ces 42 km 195 inédits.

La seule véritable intrigue romanesque étant de savoir si Philippe, le personnage principal, ira au bout du parcours (bon, il a un petit souci de santé…), j’ai écrit un voyage à la fois historique, géographique, physique, psychique, philosophique, médical, littéraire, et humain.

Les marathoniens retrouveront les sensations, les émotions, et les douleurs, kilomètre après kilomètre, qu’ils connaissent bien. Les non-coureurs découvriront un monde d’amitié, d’effort, de dépassement de soi, et l’histoire fabuleuse de cette course depuis la bataille en Grèce jusqu’à 42 marathons actuels parmi les plus réputés sur la planète. C’est aussi une formidable visite d’un Paris merveilleux, vu à travers un regard piétonnier.

En forme ? Prêt ? Alors on chausse ses baskets et c’est parti pour 42 km 195 de découverte et de bonheur !

0 réponse sur “42 km 195 de découverte et de bonheur !”

  1. Bravo, bravo, bravo Mr Thomasson….
    J’ai dévoré votre livre en quelques jours…moi qui m’apprête à courir mon 1er marathon, celui de Paris le 12 avril prochain…Vous m’avez redonné un peu plus de confiance…! J’ai fait ma dernière sortie longue ce we (30km) et j’ai pensé à vous arrivée enfin au bout… 😉 Vous pensiez à Benedict Maverick durant votre course et bien je penserai à vous pdt mon marathon…Quelle belle leçon de courage, quel beau récit…BMERCI ! j’espère vous croiser un jour pour que l’on puisse parler de cette belle passion…Et en attendant je vais conseiller votre livre à tout mes amis coureurs…

  2. Bonjour,
    J’avais beaucoup aime » l’auto portrait de l’auteur en coureur de fond »d’Haruki Murakami,Courir de
    Jean Echenoz et j’ai dévoré votre livre!Passionnée de course à pied,j’ai couru 6 marathons et je vais participer samedi pour la 4eme fois aux 50 km de l’écotrail.Mais mercredi soir,je vais courir le prologue de la Course du coeur pour soutenir la Team Necker et j’aurai peut-etre le plaisir de vous rencontrer.
    Sportivement.
    Brigitte.

  3. Bonjour,
    J’avais beaucoup aime » l’auto portrait de l’auteur en coureur de fond »d’Haruki Murakami,Courir de
    Jean Echenoz et j’ai dévoré votre livre!Passionnée de course à pied,j’ai couru 6 marathons et je vais participer samedi pour la 4eme fois aux 50 km de l’écotrail.Mais mercredi soir,je vais courir le prologue de la Course du coeur pour soutenir la Team Necker et j’aurai peut-etre le plaisir de vous rencontrer.
    Sportivement.
    Brigitte.

  4. Je ne l’ai pas encore acheté et bien évidemment lu ….. mais un de mes amis, Vincent Dogna, me dit que vous faîtes référence à moi ou plutôt à  » La Ligne Bleue » dans votre livre 42,195km à la page 146 ….. sans avoir encore eu le livre entre les mains, je prends cela comme un honneur, modeste bloguer que je suis, qui suit son petit bonhomme de chemin depuis un peu plus d’un an avec ses (presque) 100 000 visites ….. Alors Merci de contribuer à la lecture de mes articles ….. journaliste plus qu’amateur qui veut partager sa récente (12 ans) et ses modestes prestations Marathoniennes ….
    Mais comme je le dis souvent un (une) Exceptionnel est un coureur qui cours son Marathon en 4h 30′ avec un potentiel à ….. 4h 30′, plutôt qu’un autre qui fera une « performance » en 2h 45 » mais qui a un potentiel pour le réaliser en 2h 30’…..

    1. Dominique.
      Votre site est en tous cas très bien fait et original. Il est surtout très personnel.
      Je le conseille à tous les runners ! De Vannes ou de Navarre…
      Bernard

      1. Merci de ces commentaires élogieux venant d’un professionnel de l’écriture ….. je ne sais si la couverture de ton livre sur mon blog va déclencher des achats ….. mais c’est ma façon de te remercier …..

  5. Je ne l’ai pas encore acheté et bien évidemment lu ….. mais un de mes amis, Vincent Dogna, me dit que vous faîtes référence à moi ou plutôt à  » La Ligne Bleue » dans votre livre 42,195km à la page 146 ….. sans avoir encore eu le livre entre les mains, je prends cela comme un honneur, modeste bloguer que je suis, qui suit son petit bonhomme de chemin depuis un peu plus d’un an avec ses (presque) 100 000 visites ….. Alors Merci de contribuer à la lecture de mes articles ….. journaliste plus qu’amateur qui veut partager sa récente (12 ans) et ses modestes prestations Marathoniennes ….
    Mais comme je le dis souvent un (une) Exceptionnel est un coureur qui cours son Marathon en 4h 30′ avec un potentiel à ….. 4h 30′, plutôt qu’un autre qui fera une « performance » en 2h 45 » mais qui a un potentiel pour le réaliser en 2h 30’…..

    1. Dominique.
      Votre site est en tous cas très bien fait et original. Il est surtout très personnel.
      Je le conseille à tous les runners ! De Vannes ou de Navarre…
      Bernard

      1. Merci de ces commentaires élogieux venant d’un professionnel de l’écriture ….. je ne sais si la couverture de ton livre sur mon blog va déclencher des achats ….. mais c’est ma façon de te remercier …..

  6. Bonjour,
    Je me suis mise que recemment à la course à pied (moins de 1 an) et même si je ne pense pas pouvoir etre capable de faire un marathon un jour (je rêve de celui de NYC et Paris) j’ai lu votre livre avec beaucoup d’interêt ! J’ai adoré votre roman et l’histoire ! j’ai vécu quelques émotions ressenties par Philippe quand j’ai fait mon 1er semi marathon à Paris le 08 mars dernier 🙂
    En tout cas j’ai recommandé votre livre à tous mon entourage !
    Merci à vous !

  7. Bonjour,
    Je me suis mise que recemment à la course à pied (moins de 1 an) et même si je ne pense pas pouvoir etre capable de faire un marathon un jour (je rêve de celui de NYC et Paris) j’ai lu votre livre avec beaucoup d’interêt ! J’ai adoré votre roman et l’histoire ! j’ai vécu quelques émotions ressenties par Philippe quand j’ai fait mon 1er semi marathon à Paris le 08 mars dernier 🙂
    En tout cas j’ai recommandé votre livre à tous mon entourage !
    Merci à vous !

  8. Bonjour,
    je viens d’achever votre livre en moins de temps que mon dernier marathon ! ( celui de Bordeaux ), un marathon pluvieux qui ne m’a pas permis de rencontrer la lune comme le chantait Trenet !! Je ne peux que me retrouver dans votre roman avec une place autre que celle lorsque je cours. Ici, j’encourageais Philippe pour qu’il aille au bout, qu’il ressente cette émotion si particulière de franchir la ligne d’arrivée. Il me donne l’énergie de repartir sur une nouvelle préparation pour courir le marathon de Poitiers fin mai afin de gommer la déception de celui de Bordeaux. Je fais mienne la devise de Confucius citée en page 237.
    Votre roman m’a fait voyagé sur des marathons déjà courus et vers ceux à venir. Il m’invite à lire de nouveaux auteurs et ainsi à me cultiver un peu plus; autant de pensées positives en stock lorsque les jambes seront lourdes !
    Merci,
    Cordialement,
    Christophe

    1. Merci pour votre témoignage Christophe. Bonne chance à Poitiers ! Et prenez toujours autant de plaisir à courir, c’est le principal. 🙂
      Bernard

  9. Bonjour,
    je viens d’achever votre livre en moins de temps que mon dernier marathon ! ( celui de Bordeaux ), un marathon pluvieux qui ne m’a pas permis de rencontrer la lune comme le chantait Trenet !! Je ne peux que me retrouver dans votre roman avec une place autre que celle lorsque je cours. Ici, j’encourageais Philippe pour qu’il aille au bout, qu’il ressente cette émotion si particulière de franchir la ligne d’arrivée. Il me donne l’énergie de repartir sur une nouvelle préparation pour courir le marathon de Poitiers fin mai afin de gommer la déception de celui de Bordeaux. Je fais mienne la devise de Confucius citée en page 237.
    Votre roman m’a fait voyagé sur des marathons déjà courus et vers ceux à venir. Il m’invite à lire de nouveaux auteurs et ainsi à me cultiver un peu plus; autant de pensées positives en stock lorsque les jambes seront lourdes !
    Merci,
    Cordialement,
    Christophe

    1. Merci pour votre témoignage Christophe. Bonne chance à Poitiers ! Et prenez toujours autant de plaisir à courir, c’est le principal. 🙂
      Bernard

  10. Bonjour,
    Je vous ai entendu ce matin sur France Inter parler de votre livre ‘marathon’ et j’ai bien aimé votre message. Je n’ai pas lu votre livre mais c’est sur maintenant sur la liste. Bon en fait j’avais des raisons de vous écouter attentivement. Je m’appelle Philippe, comme votre personnage. Né en 62, comme vous d’après Wikipedia .. Je cours, des marathons (Barcelone le 15 mars dernier) mais aussi et surtout des trails. Quel plaisir la course pleine nature ! Et une façon d’aller (se) chercher sur des longues distances ou en fait on déguste, au sens plaisir du terme, les sensations qui pour moi sont trop résumées et inabouties sur marathon. Le trail n’a rien de solitaire et tout de solidaire.
    Je vous invite vraiment à découvrir le plaisir de la course pleine nature. Pour commencer, bien commencer !, je vous invite à découvrir un événement que nous organisons mi-mai dans l’arriere pays Montpelliierain : le festa trail. Cette année .. Ou l’an prochain… Bonne course et au plaisir. Philippe

    1. Merci de votre message Philippe.
      J’adore Montpellier et j’aime la nature. Mais je ne suis pas sur de vouloir encore me frotter au trail ! 🙂
      Bonne course pour la mi-mai.
      Bernard

  11. Bonjour,
    Je vous ai entendu ce matin sur France Inter parler de votre livre ‘marathon’ et j’ai bien aimé votre message. Je n’ai pas lu votre livre mais c’est sur maintenant sur la liste. Bon en fait j’avais des raisons de vous écouter attentivement. Je m’appelle Philippe, comme votre personnage. Né en 62, comme vous d’après Wikipedia .. Je cours, des marathons (Barcelone le 15 mars dernier) mais aussi et surtout des trails. Quel plaisir la course pleine nature ! Et une façon d’aller (se) chercher sur des longues distances ou en fait on déguste, au sens plaisir du terme, les sensations qui pour moi sont trop résumées et inabouties sur marathon. Le trail n’a rien de solitaire et tout de solidaire.
    Je vous invite vraiment à découvrir le plaisir de la course pleine nature. Pour commencer, bien commencer !, je vous invite à découvrir un événement que nous organisons mi-mai dans l’arriere pays Montpelliierain : le festa trail. Cette année .. Ou l’an prochain… Bonne course et au plaisir. Philippe

    1. Merci de votre message Philippe.
      J’adore Montpellier et j’aime la nature. Mais je ne suis pas sur de vouloir encore me frotter au trail ! 🙂
      Bonne course pour la mi-mai.
      Bernard

  12. Bonjour,
    je cours..acheter votre livre! J’ai entendu votre interview ce matin, j’ai vibré! Je viens de courir mon 1er marathon le 19/04 ( Annecy) , je l’ai fini, j’ai pris du plaisir, ai fait de belles rencontres et j’ai une sacré fierté! Je ne me sens plus comme « avant marathon », je me suis cherchée et me suis trouvée….
    5ans de course à pied, 40kg de perdus et 42 km parcourus! Hate de revivre ces émotions à travers la lecture de votre livre.

    Bien à vous!
    AnneM

    1. Bonjour Anne-Marie.
      On a toujours une bonne raison de courir. Félicitation pour votre ténacité et vos efforts qui ont payé. Vous verrez, un de mes héros aussi a commencé la course pour perdre du poids. Bravo, et bonne lecture !
      Bernard

  13. Bonjour,
    je cours..acheter votre livre! J’ai entendu votre interview ce matin, j’ai vibré! Je viens de courir mon 1er marathon le 19/04 ( Annecy) , je l’ai fini, j’ai pris du plaisir, ai fait de belles rencontres et j’ai une sacré fierté! Je ne me sens plus comme « avant marathon », je me suis cherchée et me suis trouvée….
    5ans de course à pied, 40kg de perdus et 42 km parcourus! Hate de revivre ces émotions à travers la lecture de votre livre.

    Bien à vous!
    AnneM

    1. Bonjour Anne-Marie.
      On a toujours une bonne raison de courir. Félicitation pour votre ténacité et vos efforts qui ont payé. Vous verrez, un de mes héros aussi a commencé la course pour perdre du poids. Bravo, et bonne lecture !
      Bernard

  14. Bonjour j’ai entendu sur france inter aime votre message qui correspond vraiment a ce qu’apporte le marathon pour ma part je court le marathon depuis 1981 mon premier a Paris puis trois fois new York Londres Berlin etc a raison de 1 marathon par an pour moi le Marathon ma beaucoup aide dans ma vie a franchir des obstacles Merci pour ce beau temoignage alain

    1. Bonjour Alain,
      vous êtes un pionnier ! Paris en 81, c’était encore les débuts.
      Merci pour votre message. Amitiés.
      Bernard

  15. Bonjour j’ai entendu sur france inter aime votre message qui correspond vraiment a ce qu’apporte le marathon pour ma part je court le marathon depuis 1981 mon premier a Paris puis trois fois new York Londres Berlin etc a raison de 1 marathon par an pour moi le Marathon ma beaucoup aide dans ma vie a franchir des obstacles Merci pour ce beau temoignage alain

    1. Bonjour Alain,
      vous êtes un pionnier ! Paris en 81, c’était encore les débuts.
      Merci pour votre message. Amitiés.
      Bernard

  16. Bonjour,
    je cours mon premier marathon dans 20 jours (celui du Mont-Saint-Michel), et je cours depuis… toujours ! J’ai très envie de lire votre livre (dont j’ai entendu parler sur France Inter), mais me conseillerez vous de le lire avant ou après l’épreuve ? Merci,
    Manon

    1. Bonjour Manon.
      Lisez-le après, vous retrouverez les sensations que vous allez découvrir durant la course. Et vous découvrirez d’autres marathons, celui de Paris bien sûr, mais les quarante-deux auxquels vers lesquels je m’échappe grâce à mon personnage Maverick. Comme cela, vous aurez peut-être envie d’en courir un de ceux là ?
      Bonne lecture, et bon Saint-Michel, il parait qu’il est magnifique… 🙂 Amitiés.
      Bernard

  17. Bonjour,
    je cours mon premier marathon dans 20 jours (celui du Mont-Saint-Michel), et je cours depuis… toujours ! J’ai très envie de lire votre livre (dont j’ai entendu parler sur France Inter), mais me conseillerez vous de le lire avant ou après l’épreuve ? Merci,
    Manon

    1. Bonjour Manon.
      Lisez-le après, vous retrouverez les sensations que vous allez découvrir durant la course. Et vous découvrirez d’autres marathons, celui de Paris bien sûr, mais les quarante-deux auxquels vers lesquels je m’échappe grâce à mon personnage Maverick. Comme cela, vous aurez peut-être envie d’en courir un de ceux là ?
      Bonne lecture, et bon Saint-Michel, il parait qu’il est magnifique… 🙂 Amitiés.
      Bernard

  18. J’aurai du vous envoyer ce mail il y a bien longtemps sauf que j’ai oublié…. oup’s!
    De quoi s’agit il???
    Du livre, oui LE livre 42km 195….. il est génial!
    J’ai fini la lecture avec les larmes aux yeux alors j’imagine Bernard THOMASSON en voyant Maverick à la fin de sa course.
    Ce livre se lit très bien, on est vraiment captivé par tout ce qu’il raconte, on se plonge dans son vécu, son histoire. J’ai encore envie de voyager à travers la lecture (ça coûte moins cher… )
    et c’est pourquoi je vais agrandir ma bibliothèque maintenant que ce livre est fini.
    Il va falloir que je commande les livres de Maverick et pourquoi pas lire d’autres livres de Vous.

    PS:
    1/ Une chose est sûre pour moi c’est que toutes personnes qui sont passées par la maladie, les accidents, les greffes…. et qui arrivent à se relever peuvent affronter n’importe quoi! ça ne sera jamais aussi difficile. Et c’est tellement beau de les voir se relever… La force est multipliée part 10000000………

    2/ est ce que je vais faire le marathon de Paris (40 ans) l’an prochain???? je ne sais pas mais une chose est sûre c’est qu’il y a le raid de villegusien dans 15 jours…. aie! aie! aie!

    1. Bravo Cindy pour votre enthousiasme et votre courage. Allez-y, en respectant votre corps…
      Quant à Maverick, il n’existe pas, bien sûr, puisque le livre est un roman, tout comme ce n’est pas mon histoire. Mais tant de lecteurs me disent s’y retrouver que c’est formidable ! Amitiés.
      Bernard

  19. Merci pour ce très joli tour de notre distance préférée, j’ai beaucoup aimé parcourir ce livre, à allure marathon, finalement !
    Je m’y suis souvent retrouvé, notamment dans la lutte contre cette petite mort qui ne doit arriver qu’au 42196eme mètre, mais aussi a l’évocation des flots de sentiments qui bouillonnent sous nos scalps pendant le voyage.
    J’ai couru 14 des marathons de B.Maverick et trouvé ici avec gourmandise des idées de nouvelles destinations! D’ailleurs dans ce monde imaginaire, on pourrait l’aider a prolonger son plaisir en l’emmenant découvrir un autre grande épreuve avec une joelette !
    J’aime autant lire les récits des autres qu’écrire ceux de mes petites aventures, ce que j’ai fait en publiant la première partie de mes running memories après mon 50eme opus, une autre façon de faire partager notre passion. Si vous tombez dessus par hasard, vous me direz ce que vous en pensez!
    Et surtout, comme votre inspirateur globe trotter, je vous souhaite d’aller au moins au 42eme marathon, on se croisera peut être sur la route 😉
    Dominique

    1. Merci Dominique pour votre lecture attentive et avertie ! Je n’ai pas encore eu votre livre en mains. Quel en est le titre ? Je le lirai avec plaisir.
      Pour l’heure j’ai moins de marathons que vous au compteur, mais quelques soucis de dos m’ont ralenti dans ma progression. Néanmoins, les routes restent ouvertes sur l’avenir…
      Amitiés.
      Bernard

      1. Cher Bernard, une arthrodèse L5-S1 en 2003 apres mon 11eme marathon laisse plus que de l’espoir aux coureurs en délicatesse avec leur dos, 67 autres depuis 😉
        Votre lecture de mon livre m’honorera (et contribuera peut-etre aussi à sa toute petite carrière)
        Il s’intitule « Cinquante marathons et quelques bêtises » aux editions Persée, distribué aussi via amazon.
        http://www.editions-persee.fr/catalogue/autobiographies-temoignages/cinquante-marathons-et-quelques-betises/
        http://www.amazon.fr/Cinquante-marathons-quelques-bêtises-Runnindoum/dp/2823103694
        Quoiqu’il en soit, j’ai hâte d’avoir des choses à raconter apres mon prochain rendez-vous avec ma distance préferée, à Reykjavik le 22 aout !
        A bientôt, portez vous bien , et merci pour votre attention
        Dominique

  20. Merci pour ce très joli tour de notre distance préférée, j’ai beaucoup aimé parcourir ce livre, à allure marathon, finalement !
    Je m’y suis souvent retrouvé, notamment dans la lutte contre cette petite mort qui ne doit arriver qu’au 42196eme mètre, mais aussi a l’évocation des flots de sentiments qui bouillonnent sous nos scalps pendant le voyage.
    J’ai couru 14 des marathons de B.Maverick et trouvé ici avec gourmandise des idées de nouvelles destinations! D’ailleurs dans ce monde imaginaire, on pourrait l’aider a prolonger son plaisir en l’emmenant découvrir un autre grande épreuve avec une joelette !
    J’aime autant lire les récits des autres qu’écrire ceux de mes petites aventures, ce que j’ai fait en publiant la première partie de mes running memories après mon 50eme opus, une autre façon de faire partager notre passion. Si vous tombez dessus par hasard, vous me direz ce que vous en pensez!
    Et surtout, comme votre inspirateur globe trotter, je vous souhaite d’aller au moins au 42eme marathon, on se croisera peut être sur la route 😉
    Dominique

    1. Merci Dominique pour votre lecture attentive et avertie ! Je n’ai pas encore eu votre livre en mains. Quel en est le titre ? Je le lirai avec plaisir.
      Pour l’heure j’ai moins de marathons que vous au compteur, mais quelques soucis de dos m’ont ralenti dans ma progression. Néanmoins, les routes restent ouvertes sur l’avenir…
      Amitiés.
      Bernard

      1. Cher Bernard, une arthrodèse L5-S1 en 2003 apres mon 11eme marathon laisse plus que de l’espoir aux coureurs en délicatesse avec leur dos, 67 autres depuis 😉
        Votre lecture de mon livre m’honorera (et contribuera peut-etre aussi à sa toute petite carrière)
        Il s’intitule « Cinquante marathons et quelques bêtises » aux editions Persée, distribué aussi via amazon.
        http://www.editions-persee.fr/catalogue/autobiographies-temoignages/cinquante-marathons-et-quelques-betises/
        http://www.amazon.fr/Cinquante-marathons-quelques-bêtises-Runnindoum/dp/2823103694
        Quoiqu’il en soit, j’ai hâte d’avoir des choses à raconter apres mon prochain rendez-vous avec ma distance préferée, à Reykjavik le 22 aout !
        A bientôt, portez vous bien , et merci pour votre attention
        Dominique

  21. bonjour
    j’ai eu le frisson en lisant votre livre, je le trouve exceptionnel.
    j’ai découvert la course à pied il y a trois ans, bien tardivement puisque je viens de fêter’ mes 69 ans. J’ai démarré poussivement par un 5 km, et progressivement ‘jai progressé et couru mon premier marathon à Florence fin novembre. J’ai retrouvé dans votre livre toutes les émotions et toutes les souffrances d’un marathon, et l’extraordinaire sensation de se dire : « je l’ai fait ».
    Je retiens que la vie est une merveilleuse aventure qui permet de se dépasser, et le sport la plus belle occasion de se réaliser.
    bien cordialement

    1. Merci Patrick pour votre ressenti de l’approche du marathon.
      Il n’y a pas d’âge pour courir !
      Bonne continuation.
      Cordialement.
      Bernard

  22. bonjour
    j’ai eu le frisson en lisant votre livre, je le trouve exceptionnel.
    j’ai découvert la course à pied il y a trois ans, bien tardivement puisque je viens de fêter’ mes 69 ans. J’ai démarré poussivement par un 5 km, et progressivement ‘jai progressé et couru mon premier marathon à Florence fin novembre. J’ai retrouvé dans votre livre toutes les émotions et toutes les souffrances d’un marathon, et l’extraordinaire sensation de se dire : « je l’ai fait ».
    Je retiens que la vie est une merveilleuse aventure qui permet de se dépasser, et le sport la plus belle occasion de se réaliser.
    bien cordialement

    1. Merci Patrick pour votre ressenti de l’approche du marathon.
      Il n’y a pas d’âge pour courir !
      Bonne continuation.
      Cordialement.
      Bernard

  23. Bonjour, j’ai couru mon 1er marathon cette année à 57 ans à Porto. 5h06 de vie . J.ai lu votre roman en moins de temps mais avec les mêmes émotions éprouvées tout au long de ma course. Merci pour votre récit . Sportivement .Michel

  24. Bonjour, j’ai couru mon 1er marathon cette année à 57 ans à Porto. 5h06 de vie . J.ai lu votre roman en moins de temps mais avec les mêmes émotions éprouvées tout au long de ma course. Merci pour votre récit . Sportivement .Michel

  25. Bonjour Mr Thomasson mon mari vient de courir le marathon de Paris peut être pas grâce à vous mais en ayant fait parti de sa préparation ! Ou pourrais je trouver votre livre 42kms 195 dédicacé par vous??
    Merci de votre réponse.

  26. Bonjour Mr Thomasson mon mari vient de courir le marathon de Paris peut être pas grâce à vous mais en ayant fait parti de sa préparation ! Ou pourrais je trouver votre livre 42kms 195 dédicacé par vous??
    Merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *